Le gendre de Ben Laden devant les juges

  • A
  • A
Le gendre de Ben Laden devant les juges
Le gendre de Ben Laden comparaît vendredi devant un tribunal de New-York. Il a été inculpé pour terrorisme.@ MaxPPP
Partagez sur :

La justice américaine lui reproche d'avoir "comploté" pour tuer des Américains.

L'info. Abou Ghaith comparaît vendredi devant un tribunal de New-York. Le gendre d'Oussama Ben Laden a été inculpé jeudi pour terrorisme. "Son arrestation est un cap important dans nos efforts permanents contre le terrorisme", a estimé la ministre adjointe chargée de la Sécurité nationale, Lisa Monaco.

Mise à jour. Vendredi, le gendre d'Oussama Ben Laden a plaidé non coupable des accusations de terrorisme dont il a été formellement inculpé vendredi par un tribunal new-yorkais. Le juge Lewis Kaplan a ordonné que l'accusé, menotté et portant une blouse bleue de prisonnier de droit commun, "reste en détention" dans une prison fédérale jusqu'à la prochaine audience fixée au 8 avril. Il encourt la réclusion à perpétuité.

Une arrestation floue. Les conditions de l'arrestation d'Abou Gaith sont encore floues. Le ministère américain de la Justice ne donne aucune précision sur les conditions ou le lieu de son arrestation. Selon le journal turc Hürriyet, il a été arrêté fin janvier à Ankara puis expulsé le 1er mars vers la Jordanie, alors que le secrétaire d'Etat américain John Kerry était en visite officielle en Turquie. Il a ensuite été arrêté par des agents de la CIA sur le sol jordanien et conduit aux Etats-Unis ces derniers jours.

Un "complot" contre les Etats-Unis. Selon l'acte d'inculpation dévoilé jeudi, Abou Ghaith était "un individu impliqué dans la préparation et l'exécution d'un crime fédéral de terrorisme contre les Etats-Unis, ses citoyens et ses habitants et leurs biens". La justice américaine lui reproche d'avoir "volontairement, et en connaissance de cause, comploté" pour tuer des Américains et menacé les Etats-Unis d'autres attaques.  "Entre autres choses, Abou Ghaith a exhorté les autres à prêter allégeance à Ben Laden, parlé en son nom et en soutien de la mission d'Al Qaïda, et prévenu que des attaques semblables à celles du 11 septembre se poursuivraient", peut-on lire dans l'acte d'inculpation.

>> A lire aussi : A quoi ressemble Al-Qaïda aujourd'hui ?

"Ministre de la propagande". "Cela fait 13 ans qu'Abou Ghaith est présumé travailler avec Oussama ben Laden dans sa campagne de terreur, et 13 ans qu'il a pris possession des ondes publiques pour exhorter d'autres personnes à embrasser la cause d'Al-Qaïda", a expliqué le procureur de New York Preet Bharara, cité par le ministère. "Il occupait une position clé à Al-Qaïda, comparable au 'consigliere' dans une famille de la mafia ou d'un ministre de la propagande dans un régime totalitaire", a renchéri un directeur du FBI, George Venizelos.

Un proche de Ben Laden. Le 12 septembre 2001, au lendemain des attentats qui ont fait près de 3.000 morts aux Etats-Unis, Abou Ghaith avait pris la parole au nom d'Al-Qaïda aux côtés des numéros un et deux de l'organisation terroriste, Oussama ben Laden et Ayman al-Zawahiri. Il avait mis en garde les Etats-Unis qu'une "grande armée se formait contre (eux)" et appelé "la nation de l'islam" à conduire une bataille contre "les juifs, les chrétiens et les Américains", rappelle le ministère américain de la Justice.