Le "Front Al-Nosra au Liban" revendique l'attentat

  • A
  • A
Le "Front Al-Nosra au Liban" revendique l'attentat
Dans cette rue de Beyrouth, des pompiers tentaient d'éteindre les flammes tandis que des ambulances transportaient les blessés dans des hôpitaux proches.@ Reuters
Partagez sur :

Une branche d'un groupe syrien lié à Al-Qaïda a revendiqué l'attentat meurtrier qui a visé un quartier du Hezbollah.

L'INFO. Le "Front al-Nosra au Liban", considéré comme une branche d'un groupe syrien lié à Al-Qaïda, a revendiqué l'attentat meurtrier ayant visé mardi un quartier du sud de Beyrouth, fief du Hezbollah engagé dans la guerre en Syrie aux côtés des forces du régime. "Avec l'aide de Dieu le tout-puissant, nous avons répondu aux massacres menés par le parti de l'Iran (le mouvement libanais chiite Hezbollah, ndlr) (...) par une opération martyre dans son territoire des quartiers sud" de Beyrouth, a affirmé le groupe dans un communiqué publié sur son compte Twitter.

Au total, quatre personnes ont été tuées et 35 blessées, selon un porte-parole de la Croix-Rouge.

Cette rue commerçante déjà visée. L'Agence nationale d'information (ANI) a fait état d'un attentat suicide. "Un kamikaze s'est fait exploser dans une voiture (...) à Haret Hreik", a-t-elle affirmé. L'attentat s'est produit dans une rue commerçante très fréquentée, déjà visée début janvier par un attentat suicide à la voiture piégée, qui avait fait cinq morts, a ajouté l'agence. "L'explosion a eu lieu rue al-Arid à Haret Hreik", a expliqué la chaîne du Hezbollah, Al-Manar.

sur le même sujet, sujet,

• MODE D’EMPLOI - Le procès des assassins d'Hariri

• L'INFO - Un bastion du Hezbollah visé par un attentat