Le fondateur de la secte Moon est mort

  • A
  • A
Le fondateur de la secte Moon est mort
Le révérend Sun Myung Moon est mort lundi en Corée du Sud à l'âge de 92 ans.@ REUTERS
Partagez sur :

Le révérend Sun Myung Moon s'est éteint lundi en Corée du Sud à l'âge de 92 ans.

Le révérend Sun Myung Moon, fondateur et chef de l'Eglise de l'unification, qui revendique plusieurs millions de fidèles à travers le monde est mort lundi en Corée du Sud à l'âge de 92 ans. 

Selon des responsables de cette secte, devenue un empire économique prospère et également connue sous le nom de secte Moon, il est décédé dans une retraite des environs de Séoul des suites de complications d'une pneumonie. Le milliardaire sud-coréen avait été hospitalisé il y a plus de deux semaines. L'Eglise de l'Unification avait annoncé vendredi, en citant ses médecins, que Sun Myung Moon était entré dans "une phase irréversible".

Des mariages collectifs de milliers de couples

Né le 25 février 1920 dans le nord de la Corée sous occupation japonaise, le révérend Moon menait une vie très active, présidant notamment en mars une cérémonie de mariage collective de 2.500 couples.

En juillet, il avait célébré un office religieux devant plus de 15.000 fidèles. Il avait toutefois confié la gestion quotidienne de son église, dont le siège se trouve dans la capitale sud-coréenne, à l'un de ses fils. Un autre fils s'est vu confier la direction du Tongil Group, un conglomérat ayant des intérêts dans le BTP, des stations balnéaires, des agences de voyage ainsi qu'un journal. 

Une organisation très controversée

L'organisation religieuse qu'il avait fondée en 1954, après avoir été rejeté par les églises protestantes coréennes est l'une des plus controversées au monde. Elle est considérée comme une secte dans de nombreux pays, accusée de pratiquer le lavage de cerveau sur ses adeptes. Accusation qu'elle rejette.

Ses ramifications dans le monde des affaires vont du secteur de la construction à l'éducation et les médias en passant par l'alimentaire et l'ingénierie. Ses enseignements sont fondés sur la Bible mais comportent de nouvelles interprétations du texte qui ont été condamnées comme hérétiques par l'Eglise catholique.

Sun Myung Moon avait dit avoir eu à l'âge de 15 ans une vision de Jésus-Christ lui enjoignant de poursuivre sa mission interrompue par la crucifixion.