Le FBI déjoue un attentat à New York

  • A
  • A
Le FBI déjoue un attentat à New York
@ REUTERS
Partagez sur :

Le terroriste présumé voulait faire exploser une bombe au siège de la Réserve fédérale.

Il voulait, selon le procureur, "détruire l'Amérique". Un homme de 21 ans, qui voulait faire exploser une bombe de 450 kilos devant un bâtiment de la réserve fédérale, la FED, à New York, a été arrêté mercredi par le FBI. Ce terroriste présumé, originaire du Bangladesh, sera poursuivi pour tentative d'usage "d'une arme de destruction massive" et "tentative de fourniture d'un soutien matériel à Al-Qaïda", a précisé le Département de la justice dans un communiqué.

Un agent d'Etat sous couverture

fbi

© REUTERS

Cette opération anti-terroriste a été habilement menée par le FBI qui surveillait ce suspect depuis plusieurs mois. En réalité, Quazi Mohammad Rezwanul Ahsan Nafis s'est fait "berner" par un agent fédéral qui opérait sous couverture. Celui-ci lui a procuré, à sa demande, vingt sacs de 22,5 kg de faux explosifs. Le jeune homme a lui acheté le détonateur, puis repéré à plusieurs reprises les lieux.Tôt mercredi, il a de nouveau rencontré l'agent infiltré du FBI, est allé avec lui dans un entrepôt pour assembler ce qu'il pensait être une bombe opérationnelle mais les explosifs étaient de fait inopérants.

Cette manœuvre réussie des autorités fédérales a permis d'éviter de mettre la population en danger, a indiqué un enquêteur.

Il enregistre une vidéo à l'hotel

Le bâtiment que visait "Nafis" se trouve malgré tout dans un quartier "sensible" : à proximité du World Trade Center, théâtre des attentats du 11 septembre, au sud de Manhattan. Selon les premiers éléments de l'enquête, le terroriste présumé aurait garé son van à proximité de la Fed. Il se serait ensuite réfugié au Millenium hotel, à proximité de "Ground zero". Il a alors pris le temps d'enregistrer une petite vidéo, dans laquelle il affirme : "nous ne nous arrêterons pas jusqu'à la victoire ou le martyre".



View Larger Map

Il a ensuite tenté à plusieurs reprises, en vain, de faire exploser sa bombe avec un téléphone portable, raconte le New York Post, avant de se faire arrêter par la police.

Il visait également la bourse de Wall Street

15.07_wall street illustration drapeaux américains rue new york_MAXPPP 630x420.jpg

© MAXPPP

Le parcours américain de ce terroriste présumé bangladais a démarré en janvier 2012. Il est clairement venu "dans le but de commettre un attentat", selon le procureur fédéral de Brooklyn. Il avait même envisagé plusieurs cibles, parmi lesquelles la bourse de Wall Street et un haut responsable du gouvernement, affirme le Département de la justice.

Évoquant des liens à l'étranger avec Al-Qaïda, il avait alors cherché à créer une cellule terroriste aux États-Unis. L'une de ses "recrues" était donc ce fameux agent du FBI qu'il a rencontré sur Internet. Celui qui l'aurait donc assisté depuis les préparatifs…jusqu'à son arrestation.  

La méthode peut sembler contestable, mais elle est jugée parfaitement légitime aux États-Unis. Et efficace, puisqu'elle aurait permis de déjouer une centaine de complots dans le pays depuis 2001.