Le dossier Dutroux publié sur le net

  • A
  • A
Le dossier Dutroux publié sur le net
@ MAXPPP
Partagez sur :

Il a été mis en ligne par Wikileaks, site spécialisé dans les fuites de documents confidentiels.

Après avoir agacé l’administration américaine, Wikileaks irrite, cette fois, la justice belge. Le procureur général de Liège, dans l'est de la Belgique, et le père d'une victime de Marc Dutroux ont en effet dénoncé mardi la publication par le site internet d'éléments confidentiels du dossier judiciaire du pédophile belge.

Couvert par le secret de l’instruction

Il s'agit d'une "publication malheureuse parce que les documents publiés viennent d'un dossier qui est toujours couvert par le secret de l’instruction", a critiqué le procureur général de Liège, Cédric Visart de Bocarmé.

Le résumé d'auditions de Marc Dutroux est disponible sur le site depuis avril 2009, mais la presse belge en a fait état pour la première fois ce mardi.

Ce document, rédigé par les enquêteurs à l'intention du juge d'instruction dans la perspective du procès du pédophile en 2004, compte 1.235 pages. Il résume les auditions du pédophile par la police après son arrestation en août 1996. Il y avoue notamment avoir enlevé des jeunes filles, qu'il reconnaît, pour certaines d'entre elles, avoir violées.

Des numéros de téléphones rendus publics

Les pages mises en ligne contiennent également les auditions d'autres personnes clés de l'affaire, ainsi que le relevé des objets recensés par les policiers lors de perquisitions au domicile du pédophile ou de ses proches. De nombreux numéros de téléphone, relevés bancaires et adresses des protagonistes du dossier sont également consignés dans ce document.

"Ce sont des infos vraies, fausses, très disparates qui mettent en cause une série de gens qui n'ont parfois rien à se reprocher, qui ont simplement été cités dans une enquête, qui se voient ainsi exposés, peut-être au mépris public sur internet, alors qu'en réalité, ces éléments doivent rester secrets dans un dossier judiciaire", explique le procureur général de Liège.

Wikileaks, poil à gratter du Pentagone

Marc Dutroux a été condamné en juin 2004 à la perpétuité pour l'enlèvement et le viol de six fillettes et adolescentes belges, pour la mort de quatre d'entre elles, et pour l'assassinat d'un complice.

Wikileaks a connu une notoriété subite et provoqué la fureur du Pentagone en rendant publics en juillet 77.000 documents militaires confidentiels sur la guerre en Afghanistan