Le Dôme de fer qui protège Israël n’est pas infaillible

  • A
  • A
Le Dôme de fer qui protège Israël n’est pas infaillible
Une des batteries de missiles du système Dôme de fer@ Reuters
Partagez sur :

PROTECTION - Les combattants de Gaza disposent de missiles à longue portée, hors du champ de tir du système anti-missiles israélien.

C’est le cauchemar de Tel Aviv. Pour l’instant, pas un seul Israélien n’a perdu la vie après les tirs de roquettes en provenance de Gaza, depuis le regain de violence entre les deux territoires. Mais le système anti-missiles qui protège Israël risque de faire défaut.

Depuis le début de l’opération "Bordure de protection" lancée par Tsahal, la branche militaire du Hamas a intensifié la fréquence de ses tirs de roquettes en direction du territoire israélien. Jérusalem, Tel Aviv mais aussi Haïfa, au nord du pays, ont été prises pour cibles.

Dôme de fer, mode d’emploi. Pour contrer ces tirs, le gouvernement israélien utilise un système anti-missiles appelé Dôme de fer, qui arriverait à intercepter entre 75 et 90% des roquettes. En effet, depuis lundi et le début de "Bordure de protection", le Dôme de fer a détruit au moins 69 missiles en provenance de Gaza. Mais il a aussi montré ses limites face aux missiles de longue et moyenne portée, de plus en plus utilisés par les combattants palestiniens.

Des roquettes tombées à l’eau. Plusieurs drames ont déjà été évités de peu. Mercredi matin, le Dôme de fer n’a intercepté que deux des trois roquettes qui visaient Tel Aviv. La troisième est tombée dans la banlieue de la ville, en pleine rue, mais sans faire de victimes.

Pour la première fois, le Hamas a réussi à viser Haïfa, à plus de 150 kilomètres des frontières de l’enclave palestinienne. Les deux missiles n’ont pas pu être interceptés, mais sont tombés dans la mer.

Le problème, c'est que le système anti-missile israélien ne comporte que six batteries d’une portée de tir de 70 kilomètres et ne peut donc pas couvrir tout le territoire israélien. Ces missiles sont installés dans plusieurs points chauds du territoire, le long des frontières avec le Liban et avec la bande de Gaza, mais aussi près de Tel Aviv, comme l’explique Le Nouvel Observateur.

Le ministère israélien de la Défense a l’intention de compléter le système Dôme de fer par un autre système, capable celui-là d’intercepter les missiles à moyenne portée.

Israël

© Reuters

Pas les mêmes équipements dans le Nord et le Sud. Or, à Tel Aviv comme dans le nord du pays, la plupart des habitations ne comportent pas d’abri où peuvent se réfugier les habitants en cas d’alerte, contrairement aux villes du Sud qui sont en première ligne face à Gaza. Israël va-t-elle réussir à protéger sa population contre les missiles gazaouis encore longtemps ?

Car l’aviation israélienne ne parvient pas à détruire les stocks d’armes du Hamas, profondément enterrées. Le seul moyen pour atteindre ces missiles, souvent gardés près d’écoles, de mosquées ou d’hôpitaux, serait une offensive terrestre à Gaza, à laquelle se prépare Israël. 40.000 réservistes ont ainsi été rappelés par Tsahal mercredi.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460 (1)

DANS LES DEUX CAMPS - Les tirs et la peur

L'ESSENTIEL - Troisième journée de bombardements au Proche-Orient

ESSENTIEL - Pour mieux comprendre : Gaza, pourquoi ça recommence ?

TEMOIGNAGE - A Gaza, "on a peur, c'est toujours la panique"

LOI DU TALION - Un ado palestinien assassiné aurait été brûlé vif

ZOOM - Israël bouillonne après a mort de trois adolescents