Le "dépeceur" interpellé en Allemagne

  • A
  • A
Le "dépeceur" interpellé en Allemagne
@ DR
Partagez sur :

Luka Rocco Magnotta a été arrêté dans un cybercafé. "Vous m'avez eu !", aurait-il déclaré.

Fin de cavale pour le "dépeceur" canadien. Luka Rocco Magnotta, soupçonné d’avoir tué et dépecé un étudiant chinois à Montréal, a été arrêté lundi, sans opposer de résistance, dans un cybercafé à Berlin. Sa cavale s'est achevée dans un café internet du quartier à forte population immigrée de Neukölln, dans le sud de la capitale allemande. Selon le Berliner Kurier, c'est le propriétaire de l'établissement qui l'a reconnu et qui a appelé la police qui au départ ne prêtait pas d'attention à son appel, rapporte le quotidien Bild.

"Vous m'avez eu !", aurait déclaré ce Canadien de 29 ans qui séjournait en Allemagne depuis ce week-end. Vêtu d'une veste à capuche noire et portant des lunettes de soleil, il était en train de lire des informations sur sa cavale sur un écran au moment de son arrestation, a indiqué un autre témoin au site du Spiegel. Selon un témoin présent au moment de l'interpellation : "la police est arrivée et il a réagi de manière très cool. Une heure plus tard, tout était terminé".

"Comment a-t-il échappé aux policiers ?"

Les enquêteurs étaient sur sa piste, à partir d'une fuite en autocar depuis la gare internationale de Paris. Selon eux, Luka Rocco Magnotta avait en effet séjourné dans un hôtel de Bagnolet, situé à proximité de cette gare. Plusieurs témoignages et des images de vidéo-surveillance avaient permis de confirmer la présence du dépeceur en France depuis le samedi 26 mai.

A son arrivée en France, la Canadien aurait d'abord été logé chez un homosexuel vivant à Clichy-la-Garenne, dans les Hauts-de-Seine. Selon des témoignages recueillis par Le Parisien, Luka Rocco Magnotta avait été aperçu du côté du quartier des Batignolles, dans le 17e arrondissement de Paris, où il aurait passé deux nuits dans un petit hôtel. Le fugitif a été également vu dans le quartier de la Bastille, avant d'être signalé à Bagnolet, dans la proche banlieue de Paris. Selon Le Figaro, les policiers ont pu le localiser à plusieurs reprises grâce à son téléphone portable, sans pour autant pouvoir l'interpeller.

Cette traque, qui mobilisait depuis plusieurs jours des dizaines d'enquêteurs, pose quelques questions. "On a du mal à comprendre comment il a réussi à échapper aux policiers alors qu'il semble agir comme un amateur. Un homme traqué qui garde son portable, c'est une faute de débutant", a confié lundi une source policière qui ne participe pas à l'enquête.

Recherché par Interpol

Ancien acteur de films pornographiques, également connu sous les noms d'Eric Clinton Newman ou Vladimir Romanov, est accusé de meurtre prémédité et d'outrage à cadavre. Il aurait perpétré cet assassinat dans la nuit du 24 au 25 mai, avant de la poster sur Internet. Pékin avait exhorté lundi le Canada à arrêter le plus vite possible le meurtrier. "Cela concerne un étudiant chinois au Canada. La nature et l'impact de ces crimes sont absolument épouvantables et nous sommes profondément choqués", avait déclaré Liu Weimin, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Luka Rocco Magnotta est également suspecté d'avoir envoyé un pied et une main dans des colis postaux adressés à deux partis politiques canadiens. Interpol avait confirmé le 1er juin la diffusion internationale d'une demande d'arrestation en vue d'extradition à son encontre. Interpol avait diffusé un avis de recherche - une notice rouge - au nom de Luka Rocco Magnotta, 29 ans, un anglophone originaire de l'Ontario, brun aux yeux bleus. Un avis qui n'a plus lieu d'être.