Le "dépeceur" fanfaronne en vidéo

  • A
  • A
Le "dépeceur" fanfaronne en vidéo
Luka Rocco Magnotta aurait posté sur le net plusieurs vidéos tournées pendant sa cavale en France.@ REUTERS
Partagez sur :

Luka Magnotta aurait posté sur le net plusieurs vidéos tournées pendant sa cavale en France.

"Salut à tous mes fans !" Même en prison, le "dépeceur de Montréal" nargue la police. Trois nouvelles vidéos de Luka Rocco Magnotta ont fait leur apparition sur Internet ces derniers jours. Les enquêteurs tentent de déterminer quand elles ont été filmées et qui les a postées. Elles sont en cours d'analyse à Montréal par la brigade des crimes technologiques.

Des vidéos postées pendant sa cavale

Selon le quotidien québécois La Presse, les vidéos ont été mises en ligne entre les 3 et 4 juin - soit à la fin de sa cavale. Les trois vidéos de courte durée (52 secondes à une minute trente) ont visiblement été filmées par Magnotta lui-même. "On pense que c'est récent", affirme le commandant Denis Mainville, de la division des crimes majeurs du service de police de Montréal. "Il faut vérifier les vêtements, les lieux physiques. La police française va nous donner un coup de main. Ce serait très surprenant que ça ait été filmé avant le meurtre", avance-t-il.

Tout en assurant que les recherches se poursuivent, la police de Montréal juge déjà "très crédible" que Luka Rocco Magnotta soit l'auteur de ces vidéos. Le porte-parole de la police de Montréal refuse néanmoins de les authentifier formellement pour l'instant. "Ce qu'on sait, dit-il, c'est qu'on a vu les vidéos et que cela semble crédible", a déclaré Ian Lafrenière. "Cependant, il y a une analyse qui va être faite pour s'assurer de la véracité de tout ça et s'assurer aussi à quel moment cela a pu être filmé", a-t-il ajouté. "Pour l'instant, explique-t-il, je le pense mais cependant, comme bon policier, je dois m'assurer de le prouver".

Dans l'une des vidéos, Luka Rocco Magnotta se filme en gros plan, à moitié allongé sur un canapé en velours rouille, dans une pièce aux murs jaunes et fumant une cigarette. Les seules paroles qu'il prononce sont "What's up and hi to all my fans!" ("Quoi de neuf, salut à tous mes fans"), avec, en fond musical, le tube de Madonna La Isla Bonita. Magnotta, qui semble très détendu, fait un salut de la main.

La même musique que sur la vidéo du meurtre

La deuxième vidéo le montre dans une ambiance nocturne, apparemment sur le même canapé. Il porte un sweatshirt à capuche blanc, dont la fermeture éclair est ouverte, laissant voir son torse, et qu'il réajuste sans cesse. Sur ces images, on voit ses lèvres bouger mais ses paroles ne sont pas audibles, couvertes par le morceau True Faith du groupe de rock anglais New Order - la même musique que celle qu'on peut entendre dans le film du meurtre de l'étudiant chinois Lin Jun.

Le troisième petit film le montre regardant par la fenêtre d'un appartement ou d'une maison. Il semble se cacher, fermant et rouvrant sans cesse les rideaux blancs.

Luka Rocco Magnotta, soupçonné du meurtre d'un étudiant chinois, avait déjà mis en ligne la vidéo de son crime. Les autorités canadiennes, qui sont en train d'authentifier les images, cherchent désormais à faire retirer la vidéo d'Internet et souhaitent faire inculper les responsables de la maintenance du site où elle peut encore être vue. "Je n'encourage personne à voir cette vidéo. C'est une vidéo extrêmement sordide", a prévenu à la presse le chef de la brigade de lutte contre le crime organisé de Montréal.