Le "dépeceur" a-t-il sévi à Hollywood ?

  • A
  • A
Le "dépeceur" a-t-il sévi à Hollywood ?
La police canadienne chargée de l'enquête dans l'affaire Luka Rocco Magnotta, le jeune Canadien soupçonné d'avoir tué et démembré un étudiant chinois, a été contactée par son homologue de Los Angeles qui enquête sur un crime à Hollywood.@ Reuters
Partagez sur :

La police tente d'établir le lien entre Magnotta et un crime commis en janvier à Los Angeles.

L'arrestation du dépeceur va-t-elle permettre d'élucider d'anciens crimes ? La police canadienne chargée de l'enquête dans l'affaire Luka Rocco Magnotta, le jeune Canadien soupçonné d'avoir tué et démembré un étudiant chinois, a été contactée par son homologue de Los Angeles qui enquête sur un crime à Hollywood.

En janvier dernier, une femme, qui promenait son chien dans le parc de Bronson Canyon, avait trouvé une tête dans un sac plastique. Celle d'Hervey Meddelin, un ancien employé de Mexicana Airlines un retraité de 66 ans, à quelques mètres de la colline où le célèbre écriteau est affiché. Au même endroit, les policiers de Los Angeles avait retrouvé ses mains et ses pieds. Un mode opératoire qui rappelle celui utilisé par le "dépeceur" avec Jun Lin à Montréal.

Un message posté sur Facebook

Selon le commandant de la police de Montreal, Ian Lafreniere, Luka Rocco Magnotta était bien à Los Angeles au moment au moment où Hervey Medellin a été retrouvé mort, a-t-il  assuré, rapporte Toronto Sun. "Nous voulons vérifier les mouvements de Magnotta", a-t-il ajouté.

Mais les enquêteurs ont également en leur possession un message posté sur l'un de ses comptes Facebook, dans lequel il proposait des massages dans la région de Los Angeles.

"Comparer nos notes"

Mais pour l'instant, il s'agit d'une piste. Aucune preuve formelle n'indique que Luka Rocco Magnotta "était Los Angeles fin décembre", date présumée du meurtre d'Hollywood, explique de son côté le commissaire Andrew Smith.

"Pour tout dire, nous ne pensons pas que ces deux affaires soient liées, mais nous examinons les dossiers", précise Andrew Smith, de la police de Los Angeles. "Actuellement, nous sommes en train de comparer nos notes avec celles des autorités canadiennes." Les policiers gardent à l'esprit que Luka Rocco Magnotta, qui est âgé de 29 ans, est connu pour avoir emprunté de nombreuses identités.

Prochaine étape pour les policiers : se procurer l'ADN du dépeceur de Montréal, qu'ils pourront comparer au cours de leur enquête