Le couple Sarkozy se détend à l’indienne

  • A
  • A
Le couple Sarkozy se détend à l’indienne
@ REUTERS
Partagez sur :

Le président a entamé sa visite en Inde par du tourisme, avant de passer lundi à la diplomatie.

Le président français Nicolas Sarkozy et son épouse Carla Bruni-Sarkozy, en visite en Inde pour quatre jours, se sont accordé vingt-quatre heures, samedi au Taj Mahal et dimanche à la cité moghole de Fatehpur Sikri, deux hauts lieux du patrimoine touristique.

Le couple présidentiel a visité dimanche la cité moghole de Fatehpur Sikri, éphémère capitale impériale du XVIe siècle, classée au patrimoine mondiale de l'Unesco. La veille, sans caméras ni photographes, le couple présidentiel s'était rendu à Agra, pour admirer le Taj Mahal, magnifique mausolée de marbre blanc construit au XVIIe siècle, pendant la période moghole de l'Inde.

Eviter la précipitation de la dernière visite

Ce volet touristique constitue une séance de rattrapage puisque lors de son dernier voyage en Inde, en janvier 2008, Nicolas Sarkozy avait passé à peine 40 heures sur place.

Cette fois, les autorités indiennes ont poussé le président de la République à rester plusieurs jours. Cette étape touristique vise à "rendre hommage à la culture indienne", a d'ailleurs fait valoir le ministère indien des Affaires étrangères.

Les Indiens surtout intéressés par Carla

Sans surprise, le président a partagé la vedette avec son épouse dans médias indiens. "La classe de Carla laisse Bangalore sans voix", affirmait le Sunday Times, en détaillant, photos à l'appui, les tenues de Carla, son "élégante jupe beige" ou son "châle vert" qu'elle porte "avec l'aisance du top model" qu'elle fut.

Retour aux affaires lundi

La visite de Nicolas Sarkozy va prendre un tournant bien plus officiel lundi, lrosqu’il sera question de commerce et de contrat. La France et l'Inde doivent signer un "accord cadre" pour la construction de deux centrales nucléaires EPR, réalisées conjointement par le géant français Areva et son partenaire indien, la compagnie publique NPC (Nuclear Power Corporation).

L'Elysée a également indiqué que les discussions franco-indiennes étaient "en bonne voie d'aboutissement", notamment pour la modernisation par Thalès de 51 Mirage 2000 de l'armée de l'air indienne.