Le conflit au Soudan du Sud a fait au moins 50.000 morts

  • A
  • A
Le conflit au Soudan du Sud a fait au moins 50.000 morts
Un Soudanais sur l'emplacement de son ancienne maison détruite en février à Malakal, au Soudan du Sud. Image d'illustration. @ Albert Gonzalez Farran / AFP
Partagez sur :

L'ONU, qui a dévoilé ce chiffre mercredi, déplore que l'accord de paix signé l'an dernier n'ait toujours pas été appliqué. 

La guerre civile au Soudan du Sud a fait au moins 50.000 morts depuis deux ans, a déclaré mercredi un responsable des Nations unies, revoyant nettement à la hausse le bilan avancé par les organisations humanitaires après les premiers mois du conflit.

Plus de 2 millions de réfugiés. "Cinquante mille morts, peut-être davantage, 2,2 millions de réfugiés et de déplacés, la famine qui se profile d'ici quelques mois", a énuméré le responsable onusien, qui s'exprimait devant des journalistes sous le sceau de l'anonymat.

Un accord de paix non appliqué. Les Nations unies ont déploré le mois dernier que les massacres et les déplacements de civils se poursuivent malgré la signature en août dernier d'un accord de paix entre le président Salva Kiir et son ancien vice-président Riek Machar. "Où en est-on de l'application de cet accord ? Nulle part", a déploré le responsable onusien. "Nous assistons à une diffusion de la violence sur des bases ethniques dans des régions du Soudan du Sud qui avaient jusqu'à présent été épargnées."

Embargo sur le commerce des armes ? Des casques bleus de l'Onu protègent 200.000 civils dans six centres de regroupement à travers le pays. L'Angola a proposé la semaine dernière la mise en place d'un embargo sur les armes envers le Soudan du Sud mais la Russie s'y est opposée en qualifiant une telle mesure d'inutile et a menacé d'utiliser son droit de veto au Conseil de sécurité.