Le commandant du Concordia acculé

  • A
  • A
Le commandant du Concordia acculé
Après avoir été entendu pendant 3 heures, le commandant Schettino a été assigné à résidence@ Reuters
Partagez sur :

Depuis le naufrage du navire, témoignages et enregistrement accablent Francesco Schettino.

Il est désormais assigné à résidence. Le commandant Francesco Schettino, écroué au lendemain du naufrage du Costa Concordia, a été entendu pendant trois heures mardi dans le cadre de l'enquête pour homicide multiple par imprudence, naufrage et abandon du navire.

Qui a déposé plainte ? En Italie et en France, des plaintes ont été déposées contre le groupe italien Costa Croisières, propriétaire du paquebot échoué. 

Plus de 70 passagers du Costa Concordia ont adhéré à une action collective contre Costa Croisières lancée par l'association italienne de défense des consommateurs Codacons.

En France, un couple résident à résident à Cavalaire-sur-Mer, dans le Var, Patrice et Tatiana Vecchi, a lancé un collectif de victimes qui devrait réunir une centaine de noms, selon Me Frédéric Casanova. La plainte, déposée au parquet de Toulon au nom de trois passagers rescapés, porte sur les chefs de "non-assistance à personne en danger, mise en danger de la vie d'autrui, homicide involontaire et manquements aux consignes de sécurité".

"Le commandant du navire n'était pas là, c'était la désorganisation complète, et, là-dessus, Costa Croisières devra donner des explications", a estimé l'avocat, Me Frédéric Casanova.

Deux autres rescapés, un habitant de Fayence, dans le Var, et une amie, ont eux aussi déposé plainte lundi à la gendarmerie contre Costa Croisières pour "mise en danger délibéré de la vie d'autrui".

Tous les regards se tournent donc vers le commandant Francesco Schettino.

Qui est le commandant ? Agé de 52 ans, Francesco Schettino est originaire des environs de Sorrente, sur la côte amalfitaine, près de Naples. En 2002, cet ancien commandant de ferries bifurque vers les navires de croisière en tant que "responsable de la sécurité" précise la société propriétaire du bateau Costa Crociere (groupe Carnival) au Nouvel Observateur.

"Comme tous les commandants de la flotte, il avait participé à des programmes de formation continue et avait réussi tous les tests d'aptitude prévus", précise encore Pier Luigi Foschi, le PDG de Costa Croisières.

En 2006,  Francesco Schettino devient commandant. Un commandant à la retraite Mario Palombo, dont il a été le second pendant quatre ans, l’a qualifié de "trop exubérant et casse-cou" aux enquêteurs.

L'un des officiers présents sur le navire naufragé, Martino Pellegrino, l'a également dépeint aux enquêteurs comme quelqu'un d'"autoritaire parfois même intraitable (...) avec lequel on ne réussissait pas à parler".

Que reproche-t-on au commandant Schettino ? Il est accablé de toutes parts. Le commandant du Costa Concordia voulait faire plaisir à un responsable des serveurs originaire de l'île italienne du Giglio, en passant près de ses côtes, selon les témoignages recueillis par le journal italien Corriere della Sera.

Surtout, Francesco Schettino est accusé d'avoir quitté le Costa Concordia alors même que les passagers étaient toujours à bord.

Le commandant, assigné à résidence, est visé par une enquête pour homicide multiple par imprudence, naufrage et abandon de navire, selon le procureur en chef de Grosseto, Francesco Verusio.

 Il est accusé d'avoir, lors d'une "manoeuvre maladroite", précipité le paquebot géant sur un récif près de l'île du Giglio. Il aurait cherché à minimiser l'accident, tardé à réclamer des secours et abandonné le navire. Les enregistrements entre le navire et la capitainerie du port de Livourne sont accablants pour le commandant Schettino.

"Écoutez Schettino, vous avez peut-être réussi à vous sauver de la mer mais là, vraiment ça va mal se passer... je vais vous causer une énormité d'ennuis. Allez à bord, bordel de merde !!", lui intimait le commandant de la capitainerie de Livourne, le Commandant Gregorio De Falco.

Il devrait également être soumis à des analyses pour voir s'il avait absorbé des stupéfiants ou d'autres substances toxiques la nuit du naufrage.

Que risque-t-il ? Selon le procureur en chef de Grosseto, le capitaine risque jusqu'à 15 ans de prison pour les faits qui lui sont reprochés.

Quelle est la défense du commandant ? Francesco Schettino a nié mardi avoir abandonné le navire de croisière. Pour sa défense, le commandant du Costa Concordia a même affirmé aux enquêteurs avoir "sauvé des milliers de vies".

Selon l'avocat du commandant, Bruno Leporatti, il a indiqué au magistrat être tombé à la mer et que "le navire après le choc s'était incliné de 90 degrés ce qui l'a empêché de remonter à bord". Or, à aucun moment dans l'enregistrement de la conversation avec la capitainerie, le commandant ne dit qu'il est tombé à l'eau. Il se contente simplement d'affirmer qu'il se trouve dans une chaloupe bloquée par une autre.