Le chef de l'ONU appelle la Birmanie à suspendre les opérations contre les Rohingyas

  • A
  • A
Le chef de l'ONU appelle la Birmanie à suspendre les opérations contre les Rohingyas
L'armée birmane est accusée de perpétrer de nombreuses exactions contre les musulmans. @ KHINE HTOO MRAT / AFP
Partagez sur :

Plus de 400.000 musulmans rohingyas ont déjà fui les exactions pour se réfugier au Bangladesh voisin.

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a appelé mercredi la Birmanie à suspendre ses opérations militaires contre la minorité Rohingyas. "J'appelle les autorités de Birmanie à suspendre les activités militaires et la violence et de faire respecter la loi", a déclaré Antonio Guterres, au cours d'une conférence de presse. S'agit-il de nettoyage ethnique ? "Quand un tiers de la population Rohingya doit fuir le pays, pensez-vous pouvoir trouver un meilleur mot pour décrire" la situation, a-t-il rétorqué à un journaliste. Plus de 400.000 musulmans rohingyas ont déjà fui les exactions pour se réfugier au Bangladesh voisin.

L'indignation de Bernard Kouchner. La communauté internationale a vivement condamné les violences contre les Rohingyas ces dernières semaines. Sur Europe 1, l'ancien ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner a pointé du doigt la responsabilité de la dirigeante birmane et prix Nobel de la paix Aung San Suu Kyi. "C’est une tuerie. Ce n’est pas parce qu’on a le prix Nobel qu’on est pure. Elle persécute les musulmans sur son territoire", a dénoncé Bernard Kouchner mercredi soir.