Le chef d'Obama en mission d'évangélisation gastronomique

  • A
  • A
Le chef d'Obama en mission d'évangélisation gastronomique
Le chef de Barack Obama à la Maison blanche@ Reuters
Partagez sur :

BURGER BIO - Le président américain a envoyé son propre chef cuisinier en Asie pour redorer le blason de la gastronomie nationale.

L'INFO. Connu pour être un amateur de cuisine saine, Barack Obama a envoyé des chefs cuisiniers, dont celui qui officie à la Maison-Blanche, en Asie. Le président américain entend bien faire mentir la piètre réputation de la nourriture américaine et d'augmenter le tourisme gastronomique dans son pays.

Des ambassadeurs culinaires. Cinq chefs du "American Chefs Corps" prendront part dans différents pays d'Asie aux festivités du Jour de l'Indépendance des États-Unis, célébré le 4 juillet. Ces cuisiniers ont été sélectionnés par le département d'Etat américain pour une mission de diplomatie culinaire.

Le chef de la Maison-Blanche, Sam Kass, grand amateur de nourriture biologique et conseiller de Michelle Obama dans sa campagne contre l'obésité des enfants, sera notamment à Séoul. Quatre autres chefs, qui possèdent des restaurants à Austin, Boston, Chicago et à La Nouvelle Orléans, seront ce jour-là à Pékin, Canberra, Taipei et Tokyo.

Cette journée marquera le lancement d'une campagne américaine sur toute l'année pour encourager "l'échange interculturel à travers l'expérience partagée de la nourriture" avant l'Exposition universelle de Milan en Italie, selon la diplomatie américaine.

Booster le tourisme. Barack Obama a fixé l'objectif de 100 millions de touristes étrangers aux États-Unis en 2012, bien au-delà des 70 millions de visiteurs enregistrés l'année dernière. L'Asie représente un foyer important de touristes pour les Américains. L'année dernière, les Japonais étaient les quatrième visiteurs les plus nombreux aux États-Unis. La Chine, la Corée du Sud et l'Australie font également partie des dix pays les plus fournisseurs de touristes aux États-Unis.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460 (1)

TOO FAT TO FIGHT - Le Royaume-Uni s'inquiète du poids de ses soldats

MÂCHEZ MIEUX - Obésité : la salive, élément-clé

OBESITE INFANTILE - A huit mois, il pèse 20 kilos

TEXTOS - Les SMS, nouvelle arme contre l’obésité

OBÉSITÉ - Une question de flore intestinale ?