Le châtelain belge victime d'un complot ?

  • A
  • A
Le châtelain belge victime d'un complot ?
Le corps du châtelain disparu n'a toujours pas été retrouvé.@ MaxPPP
Partagez sur :

Le beau-père et le beau-frère de cet homme disparu depuis le 31 janvier ont été inculpés d'assassinat.

Stijn Saelens a-t-il été victime d’un complot familial ? C’est la piste que semblent privilégier les enquêteurs qui travaillent sur la mystérieuse disparition de ce jeune châtelain de la région de Bruges, en Belgique. Ce promoteur immobilier de 34 ans n’a pas donné signe de vie depuis le 31 janvier dernier et tout laisse à penser qu’il a été assassiné, même si aucun corps n’a pour l’instant été retrouvé. En tout, six personnes ont été interpellées mercredi.

Parmi ces suspects figurent le beau-père et le beau-frère de Stijn Saelens, inculpé jeudi pour assassinat. Arrêtés une première fois au lendemain de la disparition de Stijn Saelens, ils avaient rapidement été relâchés. D’après la RTBF, ils auraient recruté un certain Pierre S., négociant en viande et habitant un chalet dans les bois du château et connu des services de police pour trafic d’hormones et de cocaïne, pour servir d’intermédiaire. Lui aussi a été inculpé d'assassinat. Ami du beau-père, il aurait été chargé de recruter des personnes pour liquider le jeune châtelain flamand. Les trois Tchétchènes interpellés mercredi ont financement été remis en liberté jeudi.

Une douille et une flaque de sang

Il y a deux semaines, l’épouse de Stijn Saelens, Elisabeth Gyselbrecht, rentrant de son cabinet médical, avait découvert devant le perron du château une douille et une flaque de sang qui s’étendait jusqu’à une allée en gravier. Là, la trace s’interrompait brusquement, comme si la personne ayant perdu son sang avait subitement été embarquée dans une voiture. Les analyses ADN ont révélé que le sang était bien celui de Stijn Saelens.

Pourquoi la belle-famille de Stijn Saelens aurait-elle cherché à le tuer ? En enquêtant, la police belge a découvert un contexte familial tendu. Le jeune châtelain, criblé de dettes selon la presse belge, père de quatre enfants âgés de 2 à 8 ans, avait le projet de partir vivre en Australie avec sa famille au sein d’une communauté d’origine russe, Ringing Cedars, et d’y monter une ferme bio.

Une secte en Australie

Cette communauté est liée au mouvement Anastasia, décrite dans le rapport de la Miviludes de 2010 comme un "mouvement à caractère sectaire", qui "propose à ses adeptes les recettes d’un néochamanisme slave, fondé sur l’invocation d’une fée courant nue dans la taïga". Cette "fée" aurait "révélé aux hommes les bienfaits des produits à base de cèdre", un arbre vu comme un "capteur cosmique". Le projet de déménagement ne plaisait pas à l’épouse de Stijn Saelens, ni à son père, médecin réputé qui craignait une dérive sectaire et de ne plus voir ses petits-enfants.

Quant au corps du jeune châtelain, il n’a toujours pas été découvert. Les recherches dans l’énorme parc entourant le château ont dû être interrompues à cause du gel et doivent reprendre jeudi.