Le cannibale de Miami a un nom

  • A
  • A
Le cannibale de Miami a un nom
Rudy Eugene a été abattu par la police à Miami alors qu'il était en train de dévorer le visage d'un homme.@ CAPTURE D'ECRAN LOCAL 10
Partagez sur :

L'homme abattu alors qu'il mangeait le visage d'un autre homme s'appelle Rudy Eugene.

L'horreur porte désormais un nom. L'homme tué par la police dimanche alors qu'il était en train de dévorer le visage d'un autre homme à Miami a été identifié par la police lundi, rapporte le Miami Herald. Son nom : Rudy Eugene. Âgé de 31 ans, il était déjà connu des services de police depuis l'âge de 16 ans, notamment pour des violences. A l'époque, les poursuites avaient été abandonnées. 

D'autres éléments permettent d'esquisser la personnalité de Rudy Eugene. Il a été marié pendant un peu plus d'un an avec une femme rencontrée quand il était au lycée. "Je ne dirais pas qu'il avait un problème mental, mais il avait toujours l'impression que les gens étaient contre lui", raconte son ex-femme à la chaîne Local 10

Un époux violent

D'après elle, Rudy Eugene est devenu de plus en plus violent envers elle au cours de leur mariage, jusqu'à ce que le couple divorce en 2007. L'ex-femme de Rudy Eugene affirme en outre ne pas lui avoir parlé depuis trois ou quatre ans.

La maison de Rudy Eugene aurait par ailleurs été saisie en 2011, selon une ancienne voisine interrogée par Local 10. Mais il continuait toutefois de passer, sans prévenir, notamment pour voir s'il avait du courrier, mettant les nouveaux habitants mal à l'aise face à cet homme décrit comme "bizarre".

Une overdose de LSD ?

Les raisons qui auraient pu pousser Rudy Eugene à enlever ses vêtements et à attaquer sa victime pour lui manger le visage commencent elles aussi à se dessiner. Ce type de comportement a déjà été observé chez des personnes ayant fait une overdose d'un certain type de LSD, selon un policier interrogé par la chaîne locale.

Les autorités ont aussi émis l'idée qu'il puisse s'agir d'une psychose induite par la cocaïne, qui pousse souvent les personnes affectées à enlever leurs vêtements pour tenter de se rafraîchir. Un médecin cité par le Miami Herald évoque aussi une autre sorte de drogue synthétique, baptisée "sels de bains", et qui serait une nouvelle forme de LSD. 

Quant à l'homme qui a été attaqué, il se trouve toujours à l'hôpital, dans un état critique. Il s'agit, selon Local 10, d'un SDF qui n'a toujours pas pu être identifié officiellement, tant son visage est méconnaissable.