Le cœur d'origine d'une greffée se remet à battre

  • A
  • A
Le cœur d'origine d'une greffée se remet à battre
Partagez sur :

Une Britannique de 16 ans, dont un coeur greffé sur le sien avait été retiré en raison d’un rejet il y a trois ans, est guérie.

"C’est de la magie", s’exclament les professeurs de médecine dans le magazineThe Lancet,qui ont suivi pendant des années une adolescente britannique greffée du cœur : l’organe d’origine d’Hannah Clark, toujours en place, s’est remis à battre après le rejet du greffon.

"Un coeur, qui ne se contractait absolument pas lorsque nous avons installé un nouveau coeur pour pomper à côté et faire son travail, fonctionne maintenant normalement", souligne Sir Magdi Yacoub, professeur à l'Imperial college de Londres.

Il est vrai que les chances de survie de la jeune fille semblaient bien minces. A trois ans, Hannah Clark subit une greffe du coeur. Or, la greffe ne prend pas, le traitement anti-rejet lui provoque un cancer et, après l'échec de plusieurs chimiothérapies, les perspectives de rétablissement de la fillette s'amenuisent : le coeur qui lui avait été greffé ne fonctionne plus correctement.

C'est alors que l'équipe médicale se rend compte que le coeur originel de la jeune Britannique s'est remis à fonctionner. C'était il y a trois ans. Depuis, l'adolescente ne vit plus qu'avec un seul coeur, le sien. L’organe greffé lui a été retiré. Et à 16 ans, Hannah Clark est complètement guérie.