Le Burkina Faso aux urnes pour la première présidentielle sans Compaoré

  • A
  • A
Le Burkina Faso aux urnes pour la première présidentielle sans Compaoré
@ AFP
Partagez sur :

Les Burkinabé votent pour la première présidentielle sans Blaise Compaoré depuis 30 ans.

Les Burkinabè ont commencé à voter dimanche matin pour la première présidentielle depuis la chute il y a un an du régime de Blaise Compaoré, resté 27 ans à la tête du Burkina Faso, à l'histoire marquée par les coups d'Etat.

Des millions de Burkinabés se rendent aux urnes. Quelque 5,5 millions d'électeurs sont appelés à participer à ce scrutin couplé à des législatives, qui doit tourner la page de la transition mise en place après l'insurrection populaire qui a chassé Compaoré, qui tentait de modifier la Constitution pour pouvoir briguer un nouveau mandat. "Une fois que le grand manitou (Compaoré) n'est pas là, c'est plus libre et plus démocratique", a estimé Ousmane François Ouedraogo, 65 ans. Les bureaux de vote ouvrent doivent ferment à 18H00 (locales et GMT). Les résultats provisoires devraient être annoncés lundi soir, selon la Commission électorale.

Première fois que le vainqueur n'est pas connu à l'avance. "Pour la première fois depuis 50 ans, il y a une incertitude électorale, on ne connaît pas le vainqueur à l'avance", analyse Abdoulaye Soma, président de la Société burkinabè de droit constitutionnel, qui pronostique un taux de participation supérieur aux scores habituels lors des élections de l'ère Compaoré (autour de 50%). Prévues le 11 octobre, ces élections avaient été reportées au 29 novembre en raison du coup d'Etat manqué du 17 septembre, mené par un ancien bras droit de l'ex-président Compaoré, le général Gilbert Diendéré, qui a depuis été arrêté.

La mobilisation populaire a mis le putsch en échec et l'attente est désormais grande dans ce pays pauvre d'Afrique de l'Ouest d'un peu moins de 20 millions d'habitants, qui espère voir ces élections ouvrir une longue ère démocratique.