Le "Brexit" représenterait une perte de revenus pour les Britanniques, selon l'OCDE

  • A
  • A
Le "Brexit" représenterait une perte de revenus pour les Britanniques, selon l'OCDE
Angel Gurria, secrétaire général de l'OCDE, a pointé les conséquences éventuelles d'un "Brexit".@ MOLLY RILEY / AFP
Partagez sur :

Le secrétaire général de l'OCDE, Angle Gurria, confirme une crainte déjà exprimée par le Trésor britannique. 

Le secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurria, a prévenu mercredi qu'une éventuelle sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne (UE) représenterait une perte de revenus pour les Britanniques, sans cependant avancer de chiffre.

"Comme un impôt". "Le 'Brexit' (British exit) est comme un impôt. C'est l'équivalent d'une perte d'un mois de revenu en quatre ans", a déclaré Angel Gurria sur la BBC Radio 4. "Par rapport à un scénario de base où ils auraient (cet argent) dans leur poche, prêt à être dépenser, ils ne l'auront pas ; c'est donc aussi réel qu'un impôt."

Une perte de 5.400 euros par an ? La semaine dernière, le Trésor britannique avait estimé que quitter l'UE entraînerait un "choc économique violent" pour le Royaume-Uni et amputerait chaque foyer britannique d'environ 4.300 livres de revenus par an (5.400 euros).

Réponse le 23 juin. Les Britanniques doivent se prononcer le 23 juin sur le maintien ou non de leur pays au sein du bloc des 28. Cette première consultation britannique sur l'Europe depuis 1975 inquiète les milieux économiques et dirigeants du monde entier, favorables en majorité au maintien du pays dans l'UE.  Selon une compilation de sondages récents réalisée par le site What UK Thinks, le maintien dans le bloc des 28 l'emporterait avec 54% des voix, contre 46% pour un "Brexit".