Le bras droit de Mokhtar Belmokhtar tué au Mali

  • A
  • A
Le bras droit de Mokhtar Belmokhtar tué au Mali
@ REUTERS
Partagez sur :

INFO E1 - Ce sont les forces françaises qui l'ont abattu lors d'une opération dans le Nord du pays.

L'info. Hassan Ould Khalil, alias Jouleibib, a été abattu la semaine dernière par les forces françaises au Mali, selon les informations recueillies par Europe 1. Ce Mauritanien était le bras de Mokhtar Belmokhtar, surnommé "le borgne", et un des djihadistes les plus importants de la région.

L'armée vise un 4X4. Les militaires français sont remontés jusqu’à lui grâce à des renseignements donnés par la population. l'opération s'est déroulée jeudi dernier vers deux heures et demi du matin . La cible était un 4X4 localisé à l’extrême nord du Mali. A l’intérieur du véhicule se trouvait  Jouleibib et d’autres djihadistes, abattu par les forces françaises.

Selon nos informations, un téléphone satellite a ensuite été récupéré dans la voiture. Du matériel qui pourrait mener à d’autres chefs de mouvement terroriste.

L'homme de confiance de Belmokhtar. Jouleibib était l'homme de confiance de Mokhtar Belmokhtar et faisait partie de la direction des "signataires par le sang", le groupe de djihadistes de Belmokhtar. Hassan Ould Khalil, âgé d'une trentaine d'années, avait notamment participé à trois des plus grosses actions terroristes menées au Sahel ces dernières années.

Un "CV" bien fourni. En janvier 2011, il était impliqué dans l’enlèvement puis la mort d’Antoine de Leocourt et Vincent Delory, deux jeunes français capturés dans la capitale du Niger.Le djihadiste faisait, également, partie de ceux qui avaient planifié la prise d’otages sur le complexe gazier d’In amenas en Algérie, qui avait fait 37 morts. C’est encore lui qui avait participé à la planification des attentats suicides contre le site d’Areva au Niger en mai dernier.