Le bébé miraculé de Gaza est mort

  • A
  • A
Le bébé miraculé de Gaza est mort
Shaïma n'a survécu que quelques jours après la mort de sa mère@ Reuters
Partagez sur :

GAZA - La petite fille avait été sauvée du ventre de sa mère, tuée dans un bombardement. Le bébé a succombé à une insuffisance respiratoire.

Elle était un miracle dans les bombardements de Gaza. La petite Shaïma avait survécu à l'attaque qui avait coûté la vie à sa mère, encore enceinte. Elle avait été extraite du ventre et sa naissance avait suscité un peu d'espoir en pleine dévastation dans la bande de Gaza. Mais le bébé est mort mercredi, a annoncé un médecin.

>> LIRE AUSSI - Un bébé survit à la césarienne de sa mère décédée

Les coupures d'électricité lui ont coûté la vie. Elle "souffrait d'une insuffisance respiratoire, consécutive à l'arrêt cardiaque de sa mère avant qu'elle ne naisse. Cette insuffisance a provoqué l'étouffement soudain du bébé", a expliqué jeudi Abdelkarim al-Bawab, responsable de la maternité de l'hôpital Nasser de Khan Younès. "Les coupures d'électricité permanentes ont joué un rôle : les tubes utilisés pour insuffler de l'oxygène ne fonctionnaient pas correctement", a ajouté le Dr al-Bawab. 

Elle avait reçu le nom de sa mère. Selon des proches, des chasseurs F-16 israéliens ont tiré deux missiles le 25 juillet sur le domicile de Shaïma al-Cheikh, 23 ans, et de son époux, dans une zone densément peuplée du centre de l'enclave palestinienne. Shaïma était décédée durant le transport à l'hôpital après être restée une heure coincée sous les décombres. Son mari, un journaliste de radio, a été grièvement blessé. Une césarienne avait été pratiquée pour extraire le bébé, qui a reçu le nom de sa mère. "Dieu a protégé cet enfant pour moi", se consolait sa grand-mère, Mirfat Qanane.

>> LIRE AUSSI - Un responsable de l'ONU éclate en sanglots