L'autopsie de Kim Jong-Nam "illégale et immorale", selon Pyongyang

  • A
  • A
L'autopsie de Kim Jong-Nam "illégale et immorale", selon Pyongyang
Le corps de Kim Jong-Nam se trouve toujours en Malaisie où l'enquête sur son assassinat se poursuit@ TOSHIFUMI KITAMURA / AFP
Partagez sur :

La Corée du Nord appelle la Malaisie à accepter une enquête conjointe sur l'assassinat à l'aéroport de Kuala Lumpur du demi-frère du dirigeant nord-coréen.

L'autopsie effectuée en Malaisie du corps du demi-frère du dirigeant de la Corée du Nord est "illégale et immorale", a déclaré jeudi l'agence de presse officielle nord-coréenne KCNA.

Une première réaction officielle. "La Malaisie est tenue de remettre le corps à la partie nord-coréenne, car elle a effectué une autopsie et un examen médico-légal de ce corps d'une manière illégale et immorale", a indiqué l'agence, citant une commission nord-coréenne de juristes. Il s'agit de la première réaction officielle de la Corée du Nord à cette affaire après un silence de dix jours.

Une restitution de corps politisée ? Kim Jong-Nam a été assassiné le 13 février à l'aéroport international de Kuala Lumpur où il s'apprêtait à prendre un vol pour Macao. La Malaisie n'a pas remis le corps aux représentants nord-coréens à Kuala Lumpur "sous le prétexte absurde" qu'une comparaison des ADN avec une personne de la famille du défunt est nécessaire, déclare KNCA, qui ne mentionne à aucun moment le nom de Kim Jong-Nam. "Cela prouve que la partie malaisienne va politiser le transfert du corps dans un mépris total du droit international et de la moralité", écrit l'agence.

Un appel à une enquête conjointe. Elle répète l'exigence de Pyongyang d'une enquête conjointe et souligne que la Corée du Nord est prête à envoyer une délégation de juristes en Malaisie. Les enquêteurs malaisiens chargés d'élucider l'assassinat veulent interroger plusieurs Nord-Coréens, dont un second secrétaire de l'ambassade de Corée du Nord à Kuala Lumpur et un employé de la compagnie aérienne nord-coréenne.