L'armée irakienne reprend à l'EI une large partie de Ramadi

  • A
  • A
L'armée irakienne reprend à l'EI une large partie de Ramadi
D'intenses combat ont lieu à Ramadi, entre les forces irakiennes et le groupe Etat islamique.@ AHMAD AL-RUBAYE / AFP
Partagez sur :

Les forces irakiennes ont reconquis un quartier clé de la ville de Ramadi, tombée dans les mains du groupe djihadiste. 

L'armée irakienne lance l'offensive. Les forces gouvernementales ont repris mardi un quartier clé de la ville de Ramadi, aux mains de l'Etat islamique. Après de violents combats, les forces loyales au gouvernement de Bagdad ont réussi à s'emparer du secteur de Tamim, au sud-ouest de cette ville distante d'une centaine de kilomètres de Bagdad. Chef lieu de la vaste province occidentale d'Al-Anbar, Ramadi, une ville qui s'étend le long du fleuve Euphrate, dans une plaine fertile, avait été conquise en mai 2015 par les djihadistes de l'EI, une défaite cuisante pour l'armée irakienne.

Désamorcer des engins explosifs. "Les forces irakiennes sont proches d'entrer dans le centre de la ville", a affirmé de son côté le chef de la police de la province d'Al-Anbar, le général Hadi al-Irzayij. Il leur faudra pour cela traverser le bras de l'Euphrate qui sépare Tamin d'un autre quartier encore tenu par l'EI. Avant de continuer leur progression, les forces irakiennes travaillaient à désamorcer les engins explosifs disséminés par les combattants djihadistes dans le quartier de Tamim. Ces derniers ont pour stratégie de laisser de nombreux pièges afin de continuer à tuer des soldats et des civils même après leur départ. De larges quantités d'armes et de munitions ont été saisies, selon le général Rasool. 

Une ville clé pour le gouvernement.La coalition internationale menée par les Etats-Unis qui intervient en Irak contre l'EI a mené 45 frappes dans la région de Ramadi au cours de la semaine passée pour appuyer l'avance des troupes irakiennes. Une victoire serait d'une importance cruciale pour le gouvernement du Premier ministre Haider al-Abadi après le camouflet enregistré par son armée dans cette ville. L'offensive pour reprendre Ramadi a été lancée depuis des mois mais a souvent marqué le pas.