Lampedusa : le deuil national divise les Italiens

  • A
  • A
Lampedusa : le deuil national divise les Italiens
Une journée de deuil national a été décrétée en Italie après la tragédie de Lampedusa.@ MAXPPP
Partagez sur :

Pour certains, l’Italie ne devrait être la seuil à porter le deuil des migrants morts jeudi à Lampedusa.

L’INFO. C’est l’une des pires tragédies de l’immigration de ces dernières années. Au lendemain du naufrage d’un bateau qui allait vers l’île de Lampedusa, en Italie, les recherches doivent reprendre vendredi. Plus de 130 personnes ont perdu la vie et le bilan devrait encore s’alourdir : quelque 200 migrants sont toujours portés disparus. Au total, l'embarcation transportait quelque 500 personnes. Une journée de deuil national a été décrétée en Italie. Mais certains Italiens estiment que leur pays ne devrait pas être le seul à porter ce deuil.

> L'ESSENTIEL : Plus de 130 morts à Lampedusa

Une minute de silence. Dans les écoles et avant tous les matchs de football du championnat, une minute de silence sera observée vendredi. C’est le président du Conseil, Enrico Letta, qui l’a décidé jeudi, après avoir convoqué un conseil des ministres.

C’est la première fois qu’une telle mesure est prise après la mort de migrants, rappelle Le Monde, notant qu’en juin 2011, un précédent naufrage dans la région avait fait 270 morts.

Un sentiment d’impuissance. "Quelque fois, sur les plages, on trouve des cadavres, des enfants. C’est incroyable", témoigne un Sicilien au micro d’Europe 1. "Nous sommes accueillants, mais on n’en peut plus d’accueillir tous ces pauvres gens qui meurent", ajoute-t-il.

"Il faut résoudre ça au niveau de l’Europe". La tragédie de Lampedusa a suscité une vive émotion en Italie. "Le deuil national, c’est un devoir", note sur Europe 1 un autre Italien, pour qui "le problème des migrants, c’est européen, pas italien. Il faut résoudre ça au niveau de l’Europe". Le deuil national ne fait toutefois pas l’unanimité et certains ne l’observeront pas, comme ce commerçant à qui cela "ne plaît pas", et qui entend bien garder sa boutique ouverte.

Nos principaux articles sur Lampedusa ces deux dernières années :

28 août : 200 immigrés secourus
30 mars : 2 immigrés meurent d'hypothermie
3 novembre 2012 : Naufrage d'un navire de migrants
19 août 2012 : Plus de 350 migrants secourus
4 mars 2012 : 103 migrants sauvés par un chalutier
 04 août 2011 : Une centaine de morts jetés à la mer
11 juin 2011 : 700 migrants libyens à Lampedusa
8 mai 2011 : 500 réfugiés secourus
 7 avril 2011 : Mort avant d'arriver à Lampedusa
7 avril 2011 : "On laisse les gens se noyer"
6 avril : 250 migrants disparus en mer