Lampedusa : 250 migrants disparus en mer

  • A
  • A
Lampedusa : 250 migrants disparus en mer
@ Moura Sellami
Partagez sur :

Ces migrants fuyaient la Somalie et l’Erythrée. On dénombre déjà au moins 15 morts.

Leur embarcation a chaviré en pleine nuit. Entre 130 et 250 migrants sont encore portés disparus mercredi après le naufrage d'une embarcation chargée d'immigrés clandestins au large de Lampedusa. Les sauveteurs, dont le travail est rendu difficile par les vents forts et une mer agitée, ont repêché 47 personnes dont une femme enceinte. Ils ont aussi récupéré quinze corps.

"Le bateau, dont la capacité en passagers avait été dépassée, avait quitté les côtes libyennes avec des migrants et des demandeurs d'asile originaires de Somalie, du Nigeria, du Bangladesh, de Côte d'Ivoire, du Tchad et du Soudan", a indiqué l'Organisation internationale des migrations. "Une quarantaine de femmes et cinq enfants se trouvaient à bord", a précisé cette source.

Des bouées jetées à la mer

"Nous gardons encore espoir car nos navires et hélicoptères ont jeté toutes sortes de bouées de sauvetage et de canots pneumatiques pour permettre aux personnes de s'y accrocher", a assuré un officier de marine italien.

L'embarcation en détresse a alerté dans la nuit les autorités maltaises grâce à un téléphone satellitaire et la capitainerie du port de Lampedusa a envoyé rapidement "deux vedettes et un hélicoptère". A cause de la tempête, de la houle et "l'excitation à bord de l'embarcation", "le bateau s'est retourné et les personnes à bord sont tombés à l'eau", a expliqué le capitaine Alessandro, le porte-parole des garde-côtes.

En provenance de la Libye

Les gardes-côtes ont indiqué dans un premier temps que le bateau de migrants provenait "probablement de Tunisie" mais ils ont précisé plus tard qu'il arrivait de Libye. L'embarcation, longue d'environ 13 mètres, était partie il y a deux jours de Zuwarah, en Libye.

Les autorités italiennes ont indiqué que le naufrage a eu lieu "loin des côtes italiennes", dans les eaux "de compétence" maltaises. La marine militaire maltaise n'a toutefois pas pu intervenir et avait pour cela demandé l'aide des garde-côtes italiens avant de prendre le commandement des opérations dans la matinée.

L'Italie est confrontée depuis le début de l'année à une vague d'immigration exceptionnelle avec plus de 22.000 arrivées sur son territoire, essentiellement en provenance de Tunisie. Ces dernières semaines, près de 2.000 de réfugiés africains (Somaliens, Erythréens surtout) sont également arrivés en provenance des côtes libyennes.