L'Afghanistan confirme la mort de chefs d'Al-Qaïda dans des frappes

  • A
  • A
L'Afghanistan confirme la mort de chefs d'Al-Qaïda dans des frappes
@ STR / AFP
Partagez sur :

Les services du renseignement afghans (NDS) ont confirmé jeudi la mort de deux hauts responsables d'Al-Qaïda en Afghanistan dans des frappes de drone.

Les services du renseignement afghans (NDS) ont confirmé jeudi la mort de deux hauts responsables d'Al-Qaïda en Afghanistan dans des frappes de drone.

Les "numéro 1 et numéro 2 ou 3" d'Al-Qaïda en Afghanistan. Révélées par un responsable américain ayant requis l'anonymat, l'ambitieuse opération a été confirmée peu après par les services du renseignement afghans (NDS). "Farouq al-Qahtani, (son adjoint) Bilal al-Utabi et un troisième membre du groupe ont été tués dans un tir de la coalition (...) dans la province de Kunar", selon un communiqué de l'agence afghane. "La frappe a été menée en coordination avec le NDS". L'offensive, conduite par plusieurs missiles sur chaque cible, a eu lieu dimanche dans la province de Kunar, dans le nord-est de l'Afghanistan limitrophe du Pakistan, selon la source américaine. Farouq al-Qahtani et Bilal al-Utabi étaient considérés respectivement comme les "numéro 1 et numéro 2 ou 3" d'Al-Qaïda en Afghanistan, a précisé le responsable.

"Un sérieux revers pour le groupe terroriste". Il s'agit pour le Pentagone de "l'opération la plus importante contre Al-Qaïda depuis plusieurs années," a souligné un responsable américain. "Il s'agit des plus hauts responsables d'Al-Qaïda en Afghanistan. Leur disparition représenterait un sérieux revers pour le groupe terroriste (dans le pays) qui reste déterminé à conduire des attaques contre les Etats-Unis et leurs alliés et partenaires", a souligné Peter Cook, attaché de presse du Pentagone. Les Etats-Unis traquent Qahtani, un proche d'Oussama Ben Laden, depuis des années a-t-il poursuivi: il est connu pour avoir recruté de nombreux jeunes dans la région au profit d'Al-Qaïda, aujourd'hui sur le déclin. 

Il aurait aussi organisé le financement et la préparation d'attaques contre les forces de la coalition en Afghanistan, ainsi qu'en Asie du Sud-est et en Occident. Il est considéré comme celui qui sollicitait et distribuait les fonds récoltés auprès des soutiens d'Al-Qaïda dans les pays du Golfe pour financer les opérations extérieures du groupe et celles des talibans en Afghanistan, a précisé une source américaine.  "De même, Al-Utabi est celui qui a tout organisé pour faire de l'Afghanistan une base arrière sûre d'où menacer l'Occident, et qui a supervisé le recrutement et l'entraînement des combattants étrangers" a ajouté Peter Cook. "Si leur élimination se confirme, elle va fortement entraver leurs complots contre les Etats-Unis et nos alliés" a-t-il insisté.