Labour, deux frères pour diriger le parti

  • A
  • A
Labour, deux frères pour diriger le parti
@ MAX PPP/REUTERS
Partagez sur :

David et Ed Miliband sont candidats à la tête du parti travailliste. Portraits croisés.

Le prochain patron du Labour devrait s’appeler Miliband. Pour le prénom, les membres du parti travailliste britannique doivent trancher samedi entre David, l’aîné, et Ed, le cadet.

Les deux intellectuels aux allures de premier de la classe viennent d’une famille d'origine juive polonaise. Leur père, Ralph Miliband, était un théoricien politique, un universitaire de renommée mondiale, qui aimait à se revendiquer comme marxiste, rappelle la BBC.

David Miliband, l’aîné sexy

Profil : 45 ans, analyste politique, ancien ministre des affaires étrangères de Gordon Brown. Il a longtemps été le conseiller politique de Tony Blair, l’inventeur du New Labour, une réorientation plus au centre du parti travailliste.

Image : David Miliband, plus connu que son frère, a été désigné comme le deuxième député le plus sexy de Grande-Bretagne, dans un baromètre dont fait état The Sun. Hillary Clinton aurait eu le béguin pour lui. Ses années comme chef de la diplomatie lui ont conféré une autorité naturelle.

Tendance politique : dans la droite ligne de Tony Blair, David Miliband est présenté comme l’héritier naturel du New Labour, plus au centre que son frère. Pour Tony Travers, politologue de la London School of Economics, c'est "David Miliband que les conservateurs craignent le plus" car il est celui qui a le plus d’expérience.

Cote : premier à se lancer dans la course, il était donné favori. Jusqu’à il y a deux semaines seulement.

Ed Miliband, le cadet challenger

Profil : 40 ans, journaliste, ancien ministre de l’énergie de Gordon Brown dont il a été la plume.

Image : La rumeur a couru que David Miliband avait surnommé son cadet "Forrest Gump", en raison de sa ressemblance avec le personnage joué par Tom Hanks. Pour Will Heaven, éditorialiste de The Telegraph, Ed Miliband peut surtout être vu comme une sorte de "Sarah Palin", l’ex-candidate républicaine à la vice-présidente aux Etats-Unis. Leurs points communs : être à la fois très populaires au sein de leur camp et, en même temps, à la marge de leur parti.

Tendance politique : Ed Miliband est présenté comme plus à gauche que son frère, voulant s’éloigner de la ligne toute tracée par Tony Blair puis Gordon Brown. Mais s’il reconnaît que le Parti travailliste doit renouer le lien avec la classe ouvrière, il juge absurde d'associer sa candidature à un quelconque "virage à gauche" du Labour. Avec Ed Miliband, une révolution n’est pas en marche.

Cote : un sondage publié le 12 septembre place Ed Miliband deux points devant son aîné avec 51% des intentions de vote. Et les bookmakers anglais le donnent désormais favori.

Leur relation fraternelle survivra-t-elle à cette élection ? "David est mon meilleur ami", a certifié Ed. "L'amour fraternel triomphera", a renchéri David.