La visite d'Angela Merkel à Alger reportée à cause d'une bronchite aiguë de Bouteflika

  • A
  • A
La visite d'Angela Merkel à Alger reportée à cause d'une bronchite aiguë de Bouteflika
Le président algérien, ici en novembre 2014, a été frappé en 2013 par un AVC.@ AFP/CANAL ALGERIE
Partagez sur :

Angela Merkel a reporté à une date inconnue sa visite en Algérie, en raison de "l'indisponibilité temporaire" du président algérien, qui souffre d'une bronchite aiguë.

La visite de la chancelière allemande Angela Merkel en Algérie a été reportée à cause de "l'indisponibilité temporaire" du président algérien Abdelaziz Bouteflika due à une "bronchite aiguë", a annoncé lundi la présidence algérienne. "Les autorités algériennes et allemandes ont convenu ce jour, d'un commun accord, du report de la visite officielle que devait effectuer en Algérie" la chancelière allemande, a précisé la présidence dans un communiqué. 

Une décision de dernière minute. "Ce report est dû au fait que (...) Monsieur Bouteflika, qui se trouve à sa résidence à Alger, est indisponible temporairement, du fait d'une bronchite aiguë", selon la même source. Angela Merkel devait arriver à Alger en fin de journée. "Le voyage de la chancelière prévu aujourd'hui (lundi) et demain (mardi) en Algérie n'aura pas lieu. Le gouvernement algérien a demandé à la dernière minute de reporter le voyage, et la chancelière a accédé à ce souhait", a de son côté précisé la chancellerie allemande.

La crise migratoire au menu des discussions. Angela Merkel devait s'entretenir avec des responsables algériens de la question des flux migratoires d'Afrique vers l'Europe et de questions de sécurité. Âgé de 79 ans, Abdelaziz Bouteflika a été frappé en 2013 par un accident vasculaire cérébral (AVC) qui a affecté sa mobilité et son élocution. Depuis, il se déplace en fauteuil roulant et travaille dans sa résidence de Zéralda, à l'ouest d'Alger, où il reçoit notamment ses hôtes étrangers. Son dernier séjour médical à l'étranger remonte à début novembre quand il s'était rendu à Grenoble pour un contrôle médical "périodique".