A quoi va ressembler la vie en prison d'Oscar Pistorius ?

  • A
  • A
A quoi va ressembler la vie en prison d'Oscar Pistorius ?
@ Reuters
Partagez sur :

Célébrité, handicap... En prison, Oscar Pistorius n'est pas un détenu comme les autres. Comment va se passer son incarcération ?

Une nouvelle vie. Inconsolable, il sanglote derrière les barreaux depuis sa condamnation à cinq ans de prison ferme. Oscar Pistorius pleure "jusqu'à s'endormir", rapporte le magazine sud-africain Timeslive (en anglais). Rongé par les remords, il devra pourtant s'adapter à sa nouvelle vie. Une vie carcérale un peu particulière.

Où est-il incarcéré ? Oscar Pistorius dort depuis mardi à la prison Kgosi Mampuru II, connue pour être l'une des moins sûres du pays. 7.000 détenus vivent dans des cellules bondées, dans une atmosphère de promiscuité et de violence larvée permanente. En moyenne, les prisonniers vivent à 80 dans des cellules conçues pour 40 personnes.

>> LIRE AUSSI : A peine condamné, déjà incarcéré

Est-il mêlé aux autres prisonniers ? Mais Oscar Pistorius est un détenu à part. Il échappe à ces conditions de vie très difficiles. Lors du procès déjà, l'officier de probation Annette Verger demandait à la cour : "Comment pouvez-vous être sûr qu'il ne sera pas victime d'un viol ?" La défense avait particulièrement insisté sur un point. Pistorius, issu d'une riche dynastie afrikaner, risque d'être mal accepté par ses co-détenus, pour la plupart issus des classes populaires.  Plusieurs prisonniers de Kgosi Mampuru II, enfermés 23 heures sur 24, font état de violences extrêmes au sein de l'établissement. Selon l'inspection judiciaire des prisons sud-africaines, les gangs incarcérés rackettent d'autres détenus en les menaçant de les violer et de leur transmettre le VIH.       

A quoi ressemble sa cellule ? Comme le rapporte le site de The Independent (en anglais), il bénéficie d'une cellule individualisée de deux mètres sur trois dans l'hôpital pénitentiaire contigu. Il dispose de ses propres toilettes, de serviettes, de draps et de couvertures. Il sera scruté par l'administration pendant les trois prochaines semaines pour évaluer le risque de suicide. Placé dans un département spécifique de la clinique, son seul voisin s'appelle Radovan Krejcir, un Tchèque condamné pour kidnapping et tentative de meurtre en Afrique du Sud en 2007.

Prison-pistorius

© Reuters

Sa cellule est-elle adaptée à son handicap ? Les autorités pénitentiaires ont placé "Bladerunner" dans l'hôpital pour deux raisons principales. D'abord pour lui offrir les équipements adaptés à son handicap : la baignoire est conçue pour accueillir des personnes déficientes physiquement. Selon la presse britannique, l'encadrement de la prison devrait le priver de ses prothèses de jambes la plupart du temps de peur qu'il les utilise pour se suicider. La défense avait critiqué le système carcéral sud-africain, en expliquant que les bâtiments n'étaient pas adaptés aux handicapés, qui sont seulement 128 dans les prisons du pays. En revanche, Oscar Pistorius devra faire une croix sur ses activités sportives. Le sprinter, champion paralympique, n'aura droit qu'à une heure d'exercice physique quotidienne.

>> LIRE AUSSI - Pistorius coupable d'homicide involontaire

Combien de temps va-t-il passer en détention ? Condamné à cinq ans de prison, Oscar Pistorius ne devrait pas purger l'entièreté de sa peine derrière les barreaux. En effet, dans le cadre d'un homicide involontaire (la charge qui a été retenue contre lui), la loi sud-africaine précise que le condamné doit passer au minimum "un sixième du temps d'emprisonnement avant de faire une demande de liberté conditionnelle". En s'appuyant sur ce texte, ses avocats Barry Roux et Roxanne Adams espèrent donc qu'il pourra obtenir cette liberté conditionnelle au bout de dix mois. Nathi Mncube, porte-parole de l'autorité nationale chargée des poursuites, estime qu'il allait plutôt passer vingt mois derrière les barreaux.