La Turquie voulait purger l'armée avant le putsch

  • A
  • A
La Turquie voulait purger l'armée avant le putsch
@ AFP
Partagez sur :

Le ministre de l'Energie a laissé entendre que des éléments de l'armée avaient ourdi ce putsch après avoir appris qu'ils étaient sur le point d'être victimes d'une purge.

Les autorités turques avaient planifié un renouvellement important au sein des forces armées destiné à en éliminer les sympathisants du prédicateur Fethullah Gülen. C'est ce qu'a affirmé mercredi le ministre de l'Energie, Berat Albayrak, gendre du président Recep Tayyip Erdogan. Il a laissé entendre, devant des journalistes étrangers, que des éléments de l'armée avaient ourdi ce putsch après avoir appris qu'ils étaient sur le point d'être victimes d'une purge.

Expulsion de l'armée de tous les officiers liés à Fethullah Gülen. Berat Albayrak, qui est marié à la fille aînée du président Erdogan, a déclaré que ce dernier avait été mis au courant par un civil et que c'était seulement plus tard que la gravité de la situation lui était apparue. Le ministre a révélé que le Conseil militaire suprême (YAS) avait l'intention de se réunir dans le courant de l'été pour expulser de l'armée tous les officiers soupçonnés d'être liés à Fethullah Gülen. Ce prédicateur vivant en exil aux Etats-Unis est accusé par Ankara d'être derrière le coup d'Etat, en dépit de ses démentis.