La tempête Nate fait 22 morts en Amérique centrale et menace les États-Unis

  • A
  • A
Partagez sur :

Après avoir touché le Costa Rica et le Nicaragua, Nate devrait atteindre le Mexique vendredi soir, puis les États-Unis samedi. 

La tempête tropicale Nate a fait 22 morts et près de 30 disparus en Amérique centrale et menace désormais le Mexique et les États-Unis où elle pourrait se transformer en ouragan.



Un bilan provisoire. Apportant des pluies diluviennes, Nate a provoqué la mort de onze personnes au Nicaragua, huit au Costa Rica et trois au Honduras, selon les autorités locales. Le bilan reste provisoire, car sept personnes sont portées disparues au Nicaragua, 17 au Costa Rica et trois au Honduras. Les pluies ont causé des scènes dantesques d'arbres déracinés, de ponts effondrés, de routes transformées en rivières et de maisons inondées dans les trois pays affectés.

Le Nicaragua pays le plus touché. Le Nicaragua est le pays le plus touché. La vice-présidente et porte-parole du gouvernement, Rosario Murillo, estime que plus de 10.000 personnes ont subi les conséquences des inondations et coulées de boue qui ont endommagé de nombreuses maisons dans quelque 30 municipalités.

État d'urgence au Costa Rica. Les écoles et administrations ont été fermées au Costa Rica, où l'état d'urgence a été décrété et de nombreuses routes principales rendues impraticables. Plus de 5.000 personnes ont dû abandonner leurs maisons sous la menace des glissements de terrain, a annoncé le directeur des services d'urgence, Ivan Brenes. Le gouvernement a également appelé la population à prendre des précautions car les crocodiles vivant dans les rivières côtières peuvent s'approcher des maisons en raison des inondations. L'aéroport international demeure ouvert mais de nombreux vols ont été annulés. La rencontre de qualification pour le Coupe du monde 2018 de football entre le Costa Rica et le Honduras, prévue vendredi à San José, a par ailleurs été reportée à samedi.

En Floride ce week-end. Le centre américain des ouragans (NHC) estime que la tempête sera "proche de l'intensité d'un ouragan" lorsqu'elle atteindra vendredi soir la péninsule du Yucatan au Mexique. Elle devrait ensuite se renforcer et se transformer en ouragan au cours du week-end lorsqu'elle traversera le Golfe du Mexique, où des plateformes pétrolières et gazières ont été évacuées, avant d'atteindre le sud des États-Unis et de frapper la Louisiane et la Floride.