La tempête Florence déverse des "quantités monumentales" de pluie en Caroline du Nord

  • A
  • A
La tempête Florence déverse des "quantités monumentales" de pluie en Caroline du Nord
À Wilmington, le risque d'inondations "catastrophiques" restait élevé samedi dans le sillage de la tempête Florence.@ ANDREW CABALLERO-REYNOLDS / AFP
Partagez sur :

Dans le sillage de l'ouragan Florence, la côte est américaine est désormais menacée par les inondations, notamment l'État de Caroline du Nord. 

La tempête Florence déverse encore des "quantités monumentales" de pluie même si sa puissance a faibli, a affirmé samedi le gouverneur de Caroline du Nord, l'État du sud-est des États-Unis le plus touché par les intempéries. "Beaucoup de gens qui pensent que la tempête les a ratés n'ont pas encore fait face à sa menace", a averti Roy Cooper, soulignant que les rivières de l'intérieur de l'État allaient bientôt déborder à cause des précipitations.

Des pluies torrentielles. La tempête "déverse des quantités monumentales de pluie", a ajouté Roy Cooper, faisant état de cinq décès confirmés liés aux intempéries alors que "plusieurs autres" font l'objet d'une enquête. Parmi les décès, une mère et son bébé ont péri lorsqu'un arbre s'est écrasé sur leur maison à Wilmington. C'est près de cette bourgade côtière que l’œil de l'ouragan Florence a touché terre vendredi matin avec des vents jusqu'à 150 km/h. La force des vents est depuis retombée, à 75 km/h mais les pluies restent torrentielles sur certaines régions de cet Etat. 



Risque d'inondations "catastrophiques". "Sachez que l'eau monte vite partout, même dans des lieux qui ne subissent pas d'habitude d'inondations", a mis en garde le gouverneur. "Ne rentrez pas chez vous jusqu'à ce que la tempête passe et que vous receviez le feu vert", a lancé Roy Cooper aux habitants évacués ces derniers jours. Les opérations de sauvetage se poursuivent, compliquées par de nombreuses routes encore coupées. En Caroline du Nord, les météorologistes s'attendent à des cumuls de pluie de 25 cm dans les terres et jusqu'à un mètre sur certaines régions côtières. "Les précipitations vont continuer à provoquer des inondations catastrophiques ainsi que des crues de rivières importantes et prolongées", a mis en garde le centre national des ouragans (NHC).