La télévision russe RT va s'enregistrer comme "agent de l'étranger" aux États-Unis

  • A
  • A
La télévision russe RT va s'enregistrer comme "agent de l'étranger" aux États-Unis
La chaîne russe Russia Today compte contester la décision son inscription devant la justice américaine@ YURI KOCHETKOV / POOL / AFP
Partagez sur :

Sous la pression du ministère de la Justice américain, la chaîne de télévision Russia Today, contrôlée par l'État russe, va s'inscrire comme "agent de l'étranger", comme y sont obligés les représentants d'un pays.

La télévision Russia Today contrôlée par l'État russe a annoncé vendredi qu'elle allait s'enregistrer en tant qu'"agent de l'étranger" aux États-Unis tout en contestant en justice cette exigence des autorités américaines.

Un enregistrement nécessaire pour les représentants d'un pays. Selon RT, le ministère américain de la Justice lui a donné jusqu'à lundi pour se soumettre à la loi dite FARA (Foreign agents registration act), obligeant toute société représentant un pays ou une organisation étrangère à rendre régulièrement des comptes aux autorités américaines concernant ses relations avec cet État ou cette institution sous peine de voir ses comptes gelés.

Des exigences "illégales" et "discriminatoires". La rédactrice en chef de RT Margarita Simonian a dénoncé jeudi les exigences de Washington comme illégales et a annoncé que la chaîne les contesterait devant un tribunal. "Cette demande n'est pas seulement contraire à la loi, et nous allons le prouver en justice, mais également discriminatoire. Elle contredit les principes de démocratie et de liberté d'expression", a indiqué Margarita Simonian, citée par RT. "Cela nous prive de libre concurrence avec les autres chaînes internationales, qui ne sont pas enregistrées comme agents de l'étranger", a-t-elle ajouté.

Un rôle dans l'ingérence de Moscou dans l'élection ? RT est souvent accusée par Washington de servir d'organe de propagande au Kremlin. Elle a notamment été mise en cause en début d'année dans un rapport des services de renseignement américains portant sur l'ingérence de Moscou dans la dernière campagne présidentielle américaine.

Le Kremlin a dénoncé à plusieurs reprises la "pression inédite" subie par les médias russes aux États-Unis, menaçant les médias américains opérant en Russie de leur imposer de nouvelles restrictions légales. Il s'agit notamment des médias Voice of America et Radio Free Europe/Radio Liberty, financées par le Congrès américain.