La Suède maintient le mandat d'arrêt européen contre Julien Assange

  • A
  • A
La Suède maintient le mandat d'arrêt européen contre Julien Assange
@ AFP
Partagez sur :

Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, vit reclus dans l'ambassade équatorienne à Londres pour échapper à un mandat d'arrêt.

Un tribunal de Stockholm a décidé de maintenir le mandat d'arrêt européen émis par la Suède contre Julian Assange, se disant en désaccord avec le comité de l'ONU qui a jugé ce dernier victime d'une "détention arbitraire".

Il reste soupçonné de viol. "Le tribunal estime que Julian Assange reste soupçonné de viol [...] et qu'il existe toujours un risque qu'il fuie ou se dérobe d'une manière ou d'une autre à un procès ou une condamnation", a expliqué dans un communiqué ce tribunal. Le fondateur de Wikileaks, réfugié dans l'ambassade d'Équateur à Londres depuis 2012, est sous le coup d'un mandat d'arrêt émis par la Suède dans le cadre d'une enquête pour viol, après la plainte déposée par une Suédoise en 2010.

La bonne nouvelle de février effacée pour Assange. En février, l'Australien avait remporté une victoire importante devant le groupe de travail de l'ONU sur la détention arbitraire, qui avait estimé que la Suède et la Grande-Bretagne enfreignaient ses droits fondamentaux. Mais autant la procureure suédoise en charge de l'affaire de viol, qui veut entendre Assange, que la police britannique, tenue d'exécuter le mandat d'arrêt européen dès que l'homme sortira de l'ambassade, ont rejeté cette décision.