La Suède demande à l'Équateur de pouvoir interroger Assange

  • A
  • A
La Suède demande à l'Équateur de pouvoir interroger Assange
Le fondateur de WikiLeaks Julian Assange est accusé de viol par une Suédoise.@ AFP
Partagez sur :

PERMISSION - La Suède a expressément demandé à l'Equateur de pouvoir interroger Julian Assange, accusé de viol. 

Le Parquet suédois a indiqué mercredi avoir demandé à l'Équateur la permission d'interroger dans son ambassade à Londres le fondateur de WikiLeaks Julian Assange sur des accusations de viol.

Assange accusé de viol par une Suédoise. "La demande écrite a été récemment envoyée par le ministère de la Justice au Parquet équatorien. Nous ne pouvons dire quand la réponse arrivera", a annoncé le Parquet dans un communiqué. La Suède et l'Équateur ont signé en décembre un accord d'entraide judiciaire général pour faire avancer les enquêtes qui ont des ramifications dans les deux pays, mais surtout permettre l'interrogatoire de l'Australien de 44 ans. Julian Assange, accusé par une Suédoise d'un viol qui aurait été commis dans la région de Stockholm en août 2010, vit reclus depuis juin 2012 dans l'ambassade équatorienne de Londres.

Un premier interrogatoire manqué. Visé par un mandat d'arrêt européen, Assange refuse de se rendre en Suède de peur d'être extradé vers les États-Unis, où il pourrait se voir reprocher la publication par Wikileaks en 2010 de 500.000 documents classés secret défense sur l'Irak et l'Afghanistan et 250.000 communications diplomatiques. Après avoir longtemps exclu un interrogatoire à Londres, les magistrats suédois avaient accepté au printemps 2015 de se déplacer pour entendre le fondateur de WikiLeaks. Mais ils s'étaient heurtés au refus de Quito d'ouvrir les portes de l'ambassade, faute d'accord bilatéral.