"La soeur de" à la tête de la Thaïlande ?

  • A
  • A
"La soeur de" à la tête de la Thaïlande ?
Yingluck Shinawatra pourrait favoriser le retour de son frère Thaksin Shinawatra, actuellement exilé à Dubaï.@ Reuters
Partagez sur :

Les législatives ont été gagnées dimanche par Yingluck Shinawatra, soeur de l'opposant Thaksin.

C’est une novice en politique. La dirigeante de l'opposition thaïlandaise, Yingluck Shinawatra s'apprête à diriger le futur gouvernement du pays après sa victoire aux législatives de dimanche. Cette femme d'affaires de 44 ans est la sœur de Thaksin Shinawatra, exilé à Dubaï et condamné par contumace à deux ans de prison pour corruption.

La Commission électorale a projeté que sa formation politique, Puea Thaï (Pour les Thaïs) remporterait 265 des 500 sièges au parlement. Une victoire décisive rendant difficile aux adversaires résolus du clan Thaksin, au sein de l'armée et de l'establishment, d'empêcher Yingluck d'arriver au pouvoir.

Conséquence directe de ce revirement électoral, le Premier ministre Abhisit Vejjajiva a annoncé lundi sa démission de la présidence du Parti démocrate, qu'il dirigeait depuis 2005.

"Alors que le parti a gagné moins de sièges qu'aux précédentes élections, (...) en tant que bon dirigeant, j'en assume la responsabilité en démissionnant", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse, précisant que le parti choisirait un nouveau chef d'ici deux mois.

Le retour de Thaksin Shinawatra favorisé ?

Les Démocrates ont remporté 159 sièges lors des élections de dimanche, loin derrière le parti d'opposition Puea Thai dirigé de facto depuis son exil par l'ancien chef du gouvernement Thaksin Shinawatra, qui en a gagné 265 sur 500.

Abhisit Vejjajiva, 46 ans, avait commencé sa carrière politique dès l'âge de 27 ans, en devenant en 1992 le plus jeune député au parlement de Bangkok. Diplômé d'économie à Oxford, il s'était progressivement imposé dans les rangs démocrates en développant un discours anti-corruption.

Jusqu'à prendre les rênes du plus vieux parti du pays en 2005, après la réélection triomphale de Thaksin. Il était finalement parvenu au pouvoir fin 2008, sans avoir jamais remporté d'élections, à la faveur de renversements d'alliance parlementaires et de décisions de justice défavorables aux alliés de Thaksin, alors au pouvoir. Il bénéficiait du soutien des élites de Bangkok.

L'ancien Premier ministre Thaksin Shinawatra a cependant écarté un éventuel retour au pouvoir. "Mon retour n'est pas une priorité. La priorité est à la réconciliation", a-t-il affirmé lundi. Je suis resté trop longtemps avec le parti, et je veux vraiment prendre ma retraite. J'avais annoncé quand j'étais au pouvoir que je voulais prendre ma retraite à 60 ans, et j'en ai actuellement 62", a-t-il dit aux journalistes.