La situation humanitaire à Gaza reste toujours "alarmante"

  • A
  • A
La situation humanitaire à Gaza reste toujours "alarmante"
Partagez sur :

Israël maintenant son blocus, la situation humanitaire dans la bande de Gaza est considérée par l’ONU comme "alarmante", cent jours après la fin de l'offensive israélienne. L’ONU craint un retour de la violence.

Le coordinateur spécial de l'ONU pour le processus de paix au Proche-Orient, Robert Serry, a jugé jeudi que la situation humanitaire à Gaza restait "alarmante", cent jours après la fin de l'offensive israélienne. "Il s'avère impossible de répondre aux besoins humanitaires et de réparer les dommages aussi longtemps qu'on ne peut faire entrer les quantités nécessaires de fuel, d'argent et de matériaux (…) Il est urgent de commencer à reconstruire et à réparer les maisons ", a déclaré Robert Serry, après une visite dans la bande de Gaza.

Il a mis en garde contre un retour des violences, "en l'absence de progrès aussi bien en ce qui concerne la réconciliation entre Palestiniens, l'ouverture des points de passage, l'échange de prisonniers, la sécurisation des frontières".

Israël maintient un blocus total contre la bande de Gaza depuis la prise du pouvoir du territoire par le Hamas au cours d'un coup de force en juin 2007. L'armée israélienne y a effectué du 27 décembre au 18 janvier une offensive à la suite de tirs de roquettes palestiniennes. Elle s'est soldée par la mort de plus de 1.300 Palestiniens dont des centaines de civils et la destruction d'habitations ainsi que d'édifices publics. La communauté internationale a promis le 2 mars près de 4,5 milliards de dollars pour la reconstruction de Gaza et la relance de l'économie palestinienne.