La Russie renforce ses contrôles sur les produits alimentaires importés de Turquie

  • A
  • A
La Russie renforce ses contrôles sur les produits alimentaires importés de Turquie
@ MAXIM SHIPENKOV / POOL / AFP
Partagez sur :

DÉBUT D'EMBARGO ? - Deux jours après le crash d'un avion russe abattu par l'aviation turque, la Russie a décidé de renforcer ses contrôles sur les produits importés de Turquie. 

La situation se tend de plus en plus entre les deux pays. Deux jours après le crash d'un bombardier russe abattu par l'aviation turque, la Russie a décidé de renforcer ses contrôles sur les produits agricoles et alimentaires importés de Turquie, citant des violations des normes sanitaires. 

"Des violations répétées des normes russes". Le ministre de l'Agriculture Alexandre Tkatchev évoque des "violations répétées des normes russes par les producteurs turcs", qui pourraient concerner environ 15% des produits agricoles importés du pays. Il cite la présence de "substances interdites et nuisibles" ainsi que des doses excessives de pesticides ou nitrates.

Les contrôles sur les produits alimentaires, une habitude pour Moscou. Depuis des années, la Russie est régulièrement accusée de prendre des décisions sanitaires en fonction de ses positions géopolitiques, de la Géorgie à l'Ukraine. Elle impose depuis l'été 2014 un embargo sur la plupart des produits alimentaires des pays occidentaux qui la sanctionnent pour son implication présumée dans la crise ukrainienne, ce qui affecte durement les agriculteurs européens. Cette mesure doit être étendue au 1er janvier à l'Ukraine.

La Turquie est un gros exportateur de fruits et légumes et un important fournisseur pour la Russie.