La rocambolesque affaire des lettres à la ricine

  • A
  • A
La rocambolesque affaire des lettres à la ricine
Everett Dutschke aurait piégé son ennemi juré, Paul Kevin Curtis, en faisant croire qu'il avait envoyé les lettres empoisonnées à la ricine.@ REUTERS
Partagez sur :

RÉCIT - Un imitateur d’Elvis a été accusé à tort d'avoir envoyé une lettre empoisonnée à Obama.

Un sosie d’Elvis, un prof de karaté et des courriers empoisonnés : l’affaire des lettres à la ricine a tout du scénario d'une comédie hollywoodienne. Sauf que l’épilogue de l’histoire devra être écrit par un grand jury, chargé de statuer sur le sort de l’Américain Everett Dutschke, arrêté samedi et accusé d’avoir envoyé les lettres empoisonnées au président Barack Obama. C’est ce qu’a décidé un juge fédéral jeudi. En attendant, Everett Dutschke devrait rester en prison. Retour sur une machination qui pourrait lui valoir la prison à vie.

Un sosie d’Elvis arrêté. Dans la foulée des attentats de Boston, un pays sous le choc découvre que des lettres contenant de la ricine, un poison, ont été envoyées à Barack Obama, à un sénateur et à un juge. L’affaire évoque aussitôt celle des lettres à l’anthrax, qui avaient fait cinq victimes après les attentats du 11 septembre 2001. Le 17 avril, les autorités arrêtent Paul Kevin Curtis, raconte USA Today.

curtis sosie d'elvis CAPTURE D'ECRAN MYSPACE
Cet homme de 45 ans, originaire du Mississippi, gagne sa vie comme sosie d’Elvis.  Dans un post de blog remontant à 2007, Paul Kevin Curtis se plaint que des concours d’imitation du "King" soient "truqués" et critique les juges et les invités, indique Le Figaro. Sa signature : "je suis KC et j’approuve ce message". Les mêmes initiales sont retrouvées sur les lettres empoisonnées. Le suspect a beau clamer son innocence et crier au complot, il est inculpé par le FBI.

De la ricine au dojo. Mis sur la piste par Paul Kevin Curtis, le FBI s'intéresse rapidement à un autre quadragénaire, Everett Dutschke, également quadragénaire. Professeur de karaté, il vit à Tupelo, toujours dans le Mississippi. Entre le prof de karaté et le sosie d’Elvis, la relation est "conflictuelle". Le mystère demeure sur les raisons de la haine entre les deux hommes. CNN évoque un projet de livre en commun qui aurait capoté, Paul Kevin Curtis accusant le prof de karaté de le harceler via Internet.

Au cours d’une filature, les autorités voient Everett Dutschke récupérer divers objets – un masque, des gants en latex et un moulin à café – à son dojo, puis les jeter par la fenêtre de sa voiture, quelques dizaines de mètres plus loin. Les objets sont récupérés par le FBI. Des analyses des poubelles déposées devant le domicile d’Everett Dutschke révèlent des traces de ricine. Du poison est aussi retrouvé dans la bouche d’égout du dojo. Le karatéka avait en outre déjà été arrêté par la police en janvier, cette fois dans une affaire de pédophilie. Le contenu de son ordinateur avait alors été fouillé et les recherches montraient qu’il s’était renseigné sur la ricine le 31 décembre. En novembre et en décembre, Everett Dutschke avait aussi commandé sur Internet 100 graines de ricine.

Il encourt la prison à vie. Mardi, le FBI a annoncé l’abandon de toutes les charges contre  Paul Kevin Curtis. Everett Dutschke n’a pas avoué les faits. S’il est reconnu coupable par la justice, il risque de passer le restant de ses jours en prison.