La relation entre la Chine et les États-Unis pénalisée par des "facteurs négatifs"

  • A
  • A
La relation entre la Chine et les États-Unis pénalisée par des "facteurs négatifs"
Donald Trump s'est entretenu avec Xi Jinping et Shinzo Abe au téléphone@ NICHOLAS KAMM / AFP
Partagez sur :

Au cours de cette conversation, la Chine a reproché aux États-Unis leur position à propos de Taïwan ainsi qu'une "grave provocation politique et militaire". 

Le président américain Donald Trump s'est entretenu dimanche au téléphone avec son homologue chinois Xi Jinping et le Premier ministre japonais Shinzo Abe, annonce la Maison-Blanche. Un entretien dont il est ressorti que les relations entre la Chine et les États-Unis étaient assombries par des "facteurs négatifs".

Une Chine inefficace face à la Corée du Nord ? Trump et Xi, précise la présidence américaine, "ont réaffirmé leur engagement en faveur d'une péninsule coréenne dénucléarisée". Le président américain, qui a reçu le dirigeant chinois en Floride pour un sommet début avril, espérait beaucoup d'un engagement accru de la Chine, seule puissance majeure entretenant des liens étroits avec Pyongyang, pour freiner les programmes nucléaires et balistiques de la République populaire démocratique de Corée. Mais il semble douter de plus en plus de la capacité de Pékin à agir efficacement.

Une vente d'armes à Taïwan. Le compte rendu émanant des autorités chinoises précise que Xi Jinping a indiqué à son interlocuteur que des "facteurs négatifs" avaient affecté les relations sino-américaines. Il a notamment souligné que Pékin espérait que les États-Unis se comporteraient vis-à-vis de Taïwan conformément au principe d'"une seule Chine"

Pourtant le département américain d'État a annoncé vendredi que Washington envisageait de vendre pour 1,42 milliard de dollars d'armes et équipements militaires à Taïwan. Les autorités chinoises ont parallèlement dénoncé lundi une "grave provocation politique et militaire" après l'intrusion d'un bâtiment de la marine de guerre américaine dans leurs eaux territoriales en mer de Chine méridionale.

Lutter contre la menace nord-coréenne avec le Japon et la Corée du Sud. Avec Shinzo Abe, Donald Trump est convenu d'accentuer les pressions sur le régime nord-coréen et les deux dirigeants ont souligné que "l'alliance entre les États-Unis et le Japon était prête à répondre à toute menace ou action entreprise par la Corée du Nord". À Tokyo, un porte-parole du gouvernement japonais a précisé que les deux dirigeants avaient également insisté sur la nécessité d'agir en coopération avec la Corée du Sud.

Cette conversation, ajoute-t-on de même source, préparait le sommet du G20 qui se tient en fin de semaine à Hambourg, en Allemagne. Recevant vendredi le président sud-coréen Moon Jae-In, Donald Trump avait appelé à une "réponse déterminée" face à la menace nord-coréenne et souligné l'importance de l'alliance nouée entre Washington et Séoul.