La presse espagnole sous le choc

  • A
  • A
La presse espagnole sous le choc
Partagez sur :

REVUE DE PRESSE - Les journaux espagnols ont tous consacré leur Une à la catastrophe ferroviaire.

L’Espagne s’est réveillée dans la tristesse et sous le choc. Mercredi soir, la péninsule ibérique a en effet connu l'une des plus graves tragédies ferroviaires de son histoire : d'après le dernier bilan officiel, l'accident aurait fait au moins 77 morts et 143 blessés. Dans les kiosques, on ne parle évidemment que de ça.

>> L'ESSENTIEL : Catastrophe ferroviaire en Espagne : au moins 77 morts

El Pais, le journal le plus lu du pays, a fait dans la sobriété en titrant : "le déraillement d’un train cause une tragédie". Mais la photo, elle, en dit plus que tout.

el-pais

Deuxième quotidien généraliste payant le plus diffusé en Espagne, El Mundo met quant à lui l’accent sur la vitesse du train lors de l’accident. Et, comme son confrère, son bilan est erroné, avec 35 morts "seulement". Un bilan qui grandit d’heure en heure.

el-mundo

El Progreso, comme les autres journaux, a choisi une photo frappante, et un titre qui veut tout dire : "Deuil".

el-progreso

El Périodico, journal catalan, a choisi, au dessus d’un visuel fort, un titre sur bandeau noir, que l’on aurait pu retrouver en haut d’une affiche de film hollywoodien : "Horreur dans le train".

el-periodico

La Vanguardia, journal d'information généraliste édité à Barcelone mais publié en espagnol et en catalan, a choisi de personnifier la tragédie. Un jeune homme blessé, ensanglanté, porté par les secours. Et, au loin, un wagon de train littéralement plié en deux…

la-vanguardia

Faro de Vigo, journal de Galice, a barré sa Une du bilan au moment du bouclage de son édition. Un bilan qui n’était malheureusement plus d’actualité quand le journal est sorti dans les kiosques… 

Nouvelle-image