La poupée qui jure choque l'Amérique

  • A
  • A
La poupée qui jure choque l'Amérique
La poupée semble proférer des injures.@ CAPTURE D'ECRAN YOUTUBE
Partagez sur :

Les parents s’indignent contre le jouet et demandent qu’il soit retiré de la vente.

Elle a de grands yeux bleus, porte de la layette rose et parle quand on lui touche la tête. Sauf qu’au lieu de réclamer sa maman ou son biberon, cette poupée babille des mots peu convenables dans la bouche d’un bébé ! "Ok, crazy bitch" (espèce de salope [sic]), peut-on entendre de la bouche du jouet, qui fait partie d'un lot de trois poupées vendu dans les magasins Toy"R"Us aux États-Unis. Les deux autres triplés, eux, ont un langage tout à fait correct.

Ecoutez la poupée :

De quoi provoquer l’effroi et la colère des parents, qui réclament à la chaîne de jouets de retirer la poupée de la vente, à quelques semaines de Noël. "Ma fille de deux ans répète tout ce qu’elle entend et je n’ai pas besoin qu’une poupée lui apprenne des gros mots !", s’est indignée sur ABC Casey, mère de deux enfants. Sur le site de Toy"R"Us, Sue est catégorique. "J’ai une petite-fille mais elle n’aura pas cette poupée ! Renvoyez-les et boycottez Toy"R"Us !", clame cette grand-mère de l’Oklahoma.

"Brûler" la poupée

Une cliente interrogée par une chaîne locale de Floride, WKMG, appelle carrément à "brûler" la poupée. Joey McCutchen, un avocat qui se présente comme un défenseur des enfants, a demandé officiellement à Toy"R"Us de retirer le jouet de ses magasins.

Du côté de Toy"R"Us, on affirme que la poupée ne jure pas. "Comme c’est le cas avec de nombreuses poupées parlantes, ce que vous entendez n’est que du babillage", s’est défendu la chaîne par la voix de sa porte-parole, Jennifer Albano, interrogée par ABC. Le géant du jouet affirme en outre avoir reçu "très peu de réclamations" et n’entend pas retirer la poupée de la vente.

Barbie tatouée et Toutou Rista

Toujours est-il que cette polémique pourrait bien être révélatrice d’une tendance de fond. Les fabricants de jouets semblent exploiter de plus en plus le filon du trash et du crado. Certains parents ont ainsi protesté contre Mattel, qui a sorti récemment un modèle de Barbie tatouée, aux cheveux roses, arborant une tête de mort sur son pull. Et les enfants d'aujourd'hui raffolent des jouets un peu dégoûtants, comme le jeu Toutou Rista, qui consiste à ramasser les crottes d’un chien en promenade.

Le même éditeur propose également Carlo Crado, dont le principe est d’aller récupérer diverses substances peu engageantes dans le nez d’un personnage en plastique. Dans un autre registre, la poupée "Breast Milk Baby" propose aux enfants de s’initier aux joies de l’allaitement. La poupée, commercialisée en France sous le nom "Bébé glouglou", est même vendue avec un soutien-gorge en plastique muni de deux "tétons" en forme de fleurs.