La poudre de tabac, une exception suédoise

  • A
  • A
La poudre de tabac, une exception suédoise
Partagez sur :

La British American Tobacco espère profiter de la présidence suédoise de l’Union européenne pour demander la légalisation du snus.

L'industrie du tabac a trouvé son nouveau cheval de bataille : la légalisation du snus dans toute l'Europe. Cette poudre de tabac humide et parfumée, enfermée dans un sachet, se place contre la gencive. Elle peut être mâchée pendant plusieurs heures.

Pour le moment, ce type de tabac est autorisé dans un seul pays de l’Union européenne : la Suède. British American Tobacco, l'un des plus importants producteurs de tabac et de cigarettes au monde a adressé jeudi une lettre au président Nicolas Sarkozy, pour demander la légalisation du snus en France, et dans toute l'Europe, où il est interdit depuis 1992.

Alors que les ventes de cigarettes baissent en Europe, le snus constitue "un nouveau marché à exploiter pour les fabricants de tabac", explique Yves Thrévilly, le directeur des relations commerciales de la marque. "On veut profiter de la présidence de l’Union européenne pour demander la légalisation dans toute l’Europe du snus", ajoute-t-il, soulignant qu’en Suède, "cette légalisation a eu des effets positifs : le pays a ainsi le taux le plus bas de cancer du poumon en Europe."

Mais il y a une contrepartie : "les Suédois sont les plus dépendants à la nicotine", explique Bertrand Dautzenberg, le président de l'office français de prévention du tabagisme. "Il faut rester prudent, le snus est un moyen d’initiation au tabagisme".

Europe1.fr avec Matthieu Charrier