La photo sortie des décombres du 11-Septembre rendue à son propriétaire

  • A
  • A
La photo sortie des décombres du 11-Septembre rendue à son propriétaire
@ Elizabeth Stringer Keefe
Partagez sur :

En 2001, Elizabeth Stringer Keefe a trouvé un cliché dans les gravats de Ground Zero. Il lui a fallu 13 ans pour retrouver à qui il appartenait.

Une longue quête. C’est une photo de mariage qui l’a obsédée pendant plus d’une décennie. Pourtant, Elizabeth Stringer Keefe n’est pas dans le cadre. Plus surprenant, elle ne connaît ni le couple qui s’unit sur l’image, ni aucune autre personne présente autour. Ce cliché a été récupéré dans les gravats encore fumants de Ground Zero, quelques jours après les attentats du 11-Septembre 2001, à New York. Cette Américaine l’a gardé en sa possession pendant tout ce temps, avec pour but de le restituer à son propriétaire ou à l’un de ses proches. Treize ans plus tard, c’est enfin mission accomplie.

Elle se rend sur Ground Zero quelques jours après les attentats. Octobre 2001. Elizabeth Stringer Keefe, qui vit à Boston, rend visite à une amie de Manhattan. Elles se rendent ensemble au sud de l’île, pour avoir un aperçu de l’horreur qui s’est déroulée à cet endroit, quelques jours plus tôt. "Le site était encore en train de brûler, tout était gris à cause des cendres", se remémore-t-elle dans les colonnes de The Independent.

En rentrant, Jennie, son amie en question, lui confie une photo qu’elle a récupérée à Ground Zero  lors d’une précédente visite. "Elle s’apprêtait à déménager en Californie et m’a demandée de faire quelque chose de sensé avec", explique celle qui aujourd’hui travaille à l’université Lesley de Boston. 

C’est ainsi que débute cette longue quête. Difficile, les mois qui suivent la catastrophe, de se faire entendre pour cette Américaine. Sa pêche aux informations sur internet ne donne rien. Sur les lieux du drame, la priorité est d’identifier les corps des victimes, les objets personnels retrouvés étant innombrables. Mais Elizabeth n’abandonne pas pour autant, et conserve précieusement la photo dans son livre préféré d'Ernest Hemingway.





A chaque anniversaire des attentats, elle renouvelle ses efforts. En vain. L’arrivée des réseaux sociaux lui donne toutefois un regain d’espoir. Twitter, Facebook, reddit, ou encore LinkedIn, depuis 2008, chaque 11-Septembre, elle multiplie ses chances sur toutes les plateformes possibles. En 2011, pour les 10 ans de la tragédie, l’habitante de Boston va même jusqu’à diffuser la photo le 11 de chaque mois. Toujours sans succès. 

En 2014, "happy ending". Sa quête s’apprêtait cette année à être de nouveau infructueuse, malgré le soutien de plusieurs amis et de son mari. Après un nouvel échec sur Facebook, l’Américaine tente une dernière fois sa chance sur Twitter. "Chaque 11-Septembre je poste cette photo en espérant la retourner à ses propriétaires. Trouvée à Ground Zero en 2001. Merci de RT", écrit-elle.





Ce coup-ci,  pour une raison qu’elle n’explique pas, elle reçoit un soutien inespéré. Plus de 83.000 personnes, du monde entier, font tourner le message. Jusqu’à recevoir cette réponse qu’elle n’attendait plus : "Je connais les gens sur la photo. Appelez-moi."





Après 13 ans, un homme a reconnu les personnes dans cette scène de mariage. Ce qu’il ne dévoile pas tout de suite en prenant contact avec Elizabeth Stringer Keffe, c’est qu’il est lui-même présent sur le cliché, tout à gauche, le seul à regarder l’objectif. Mieux encore : cette photo était la sienne. Fred Mahe, aujourd’hui âgé de 42 ans, travaillait en 2001 au 77e étage de la deuxième tour du World Trade Center. Il était sur le chemin du travail quand l’avion a percuté sa tour, quelques mètres au-dessus de son bureau.





Un rendez-vous à New York. "J’ai tout de suite commencé à pleurer, c’était si émouvant", détaille la bienfaitrice, qui s'est rendue quasiment dans la foulée à New York  pour enfin rendre la précieuse photo.





Contrairement à ce qu’elle avait redouté pendant plus de dix ans,Elizabeth a appris par ailleurs que toutes les personnes présentes sur la photo sont aujourd’hui encore en vie.