La photo qui scandalise les Américains
La photo qui scandalise les Américains

Un homme a été photographié quelques secondes avant de mourir, happé par un métro à New York.

La photo choc s’étale à la Une, montrant un homme sur les rails, agrippé au quai sur lequel il tente en vain de remonter, faisant face au métro qui s’approche à grande vitesse, phares allumés, avec cette mention en lettres capitales : "condamné". Le tabloïd américain The New York Post a fait parler de lui mardi avec ce cliché de Ki Suk Han, un homme de 58 ans poussé sous le métro de New York après une altercation avec un SDF. Le "pousseur" a été arrêté mais au-delà du drame, c’est le fait que la victime ait été prise en photo quelques secondes avant sa mort qui scandalise les Américains.

une new york poste

© NEW YORK POST

C’est le photographe pigiste Umar Abbasi qui est l’auteur du cliché. Il attendait le métro sur le quai quand il a été témoin des faits. Umar Abbasi s’est expliqué sur son geste, assurant s’être "mis à courir, espérant que le conducteur verrait [son] flash". "Tout s’est passé tellement vite… Je n’étais pas assez fort pour soulever un corps depuis les voies", se justifie-t-il dans une vidéo mise en ligne par le New York Post.

Les explications d’Umar Abbasi (en anglais) :




"Ça me rend malade"

Mais cette explication ne semble pas avoir convaincu et l’indignation est grande sur les réseaux sociaux. "Dégoûtée par la Une du New York Post. Traiter la mort tragique d’un homme comme l’affiche d’un film d’action. Ça me rend malade", commente ainsi @MarinasDiamonds. Shavin Fonseka y voit pour sa part "le pire de l’humanité". "Le photographe avait le temps de prendre la photo, mais pas de sauver de vie ?", s’interroge-t-il.


"Dégoûtée par la Une du New York Post. Traiter la mort tragique d’un homme comme l’affiche d’un film d’action. Ça me rend malade".


"Le pire de l'humanité. Le photographe avait le temps de prendre la photo, mais pas de sauver de vie ? Et le New York Post la publie ? #Dégoût".

Sur le site du New York Post, les internautes sont tout aussi révoltés. Mary Kate s’insurge ainsi contre le quotidien pour avoir publié "une photo aussi horrible, que la famille de la victime verra". Quant à Richie Ardisson, il tire ses propres conclusions de ce fait divers : "c’est pourquoi tous les usagers du métro devraient avoir sur eux un petit pistolet, que cela soit légal ou pas".