La peste porcine africaine (PPA) qui a été détectée en Ukraine s'est propagée dans le Caucase et constitue un risque pour les zones voisines, a estimé mardi l'organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). "En plus de quelques parties de l'Ukraine", d'autres pays "comme la Moldavie, le Kazakhstan et la Lettonie (...) sont maintenant à risque élevé d'introduction de la maladie", précise dans un communiqué l'agence spécialisée dont le siège est à Rome.

"Les autorités nationales et locales dans toute la région devraient intensifier leurs mesures de prévention et être prêtes à réagir en cas d'apparition de nouveaux foyers", a souligné Juan Lubroth, vétérinaire en chef de la FAO. "Cela pourrait être le premier de plusieurs foyers à venir, selon nos analyses de la maladie", a-t-il ajouté. La PPA est une maladie virale très contagieuse non transmissible à l'homme, mais les taux de mortalité peuvent être très importants chez les porcs d'élevage qui la contractent.

En 2011, jusqu'à 300.000 porcs sont morts ou ont été abattus à la suite de l'apparition de foyers de PPA dans la Fédération de Russie, causant des pertes économiques évaluées à 240 millions de dollars, selon la FAO.