La mort du guitariste des Stones enfin élucidée ?

  • A
  • A
La mort du guitariste des Stones enfin élucidée ?
Partagez sur :

En 1969, une enquête avait conclu à la mort accidentelle de Brian Jones. Pour mettre fin aux rumeurs, une nouvelle procédure est lancée.

Brian Jones avait été découvert mort au fond de la piscine de sa propriété du Sussex, dans le sud de l'Angleterre, le 3 juillet 1969. A l’époque, une enquête judiciaire avait conclu à la mort accidentelle de ce guitariste, membre fondateur des Rolling Stones. Mais les rumeurs les plus folles ont depuis couru. Pour faire toute la lumière sur cette affaire, la police a décidé lundi de rouvrir ce dossier, quarante ans après.

Le point de départ de cette nouvelle enquête : le travail d’un journaliste d’investigation britannique, Scott Jones, qui a compilé pendant quatre ans 600 documents sur la mort de l’artiste. Principal élément qui ressort de cette contre-enquête : le témoignage de Janet Lawon, petite amie du manager des Rolling Stones en tournée, Tom Keylock. Elle aurait affirmé avoir vu le garde du corps de Brian Jones sauter dans la piscine et "faire quelque chose" au guitariste. Janet Lawon est aujourd’hui décédée.

Au moment de sa disparition, à 27 ans, Brian Jones ne faisait plus partie des Rolling Stones. Drogué et alcoolique, il avait été écarté du groupe et même remplacé par un autre guitariste. Surtout, son influence au sein du groupe a diminué au fur et à mesure que s'imposaient Mick Jagger et l'autre guitariste, Keith Richards. Une éviction qui a servi de point de départ aux rumeurs de meurtre après la disparition de Brian Jones.

Dans un entretien à L’Express en 2006, Mick Jagger et Keith Richards revenaient sur cette affaire. Le premier pour affirmer que Brian Jones n’avait pas été assassiné, parlant d’un "mythe". Le second pour parler "d’un demi-accident", peut-être une bousculade au bord de la piscine qui aurait mal tourné.