La mort de Jackson reste un mystère

  • A
  • A
La mort de Jackson reste un mystère
Deux ans après la mort de Michael Jackson, les conditions de sa disparition restent obscures.@ MAXPPP
Partagez sur :

Deux ans après sa mort, les conditions de la disparition du roi de la pop restent obscures.

Cela fera deux ans samedi que Michael Jackson est mort. Depuis le 25 juin 2009, aucun élément n’a permis de lever complètement le voile sur cette disparition qui a déclenché dans le monde entier une immense émotion et un déferlement de fantasmes. Erreur médicale ? Négligence ? Suicide ? De nombreuses hypothèses sont lancées.

Un procès repoussé en septembre

Le procès du médecin personnel de la star a accumulé beaucoup de retard. Après de multiples audiences, l’audience qui devait avoir lieu en mai a finalement été repoussée en septembre. Conrad Murray est accusé d'homicide involontaire pour avoir administré au chanteur un anesthésiant, le propofol.

Les bras du roi de la pop présentaient effectivement au moment de son décès de nombreuses traces de piqûres, et son cou était marqué par des cicatrices, probablement dues à ses nombreuses interventions de chirurgie esthétique. Dans son sang, le médecin légiste américain a retrouvé des traces du fameux propofol, à l’origine de sa mort. Mais pas seulement : il y avait également des traces de quatre autres sédatifs, de Lidocaïne et d’un médicament antidouleurs. Aucune trace d’alcool ou de substances illicites n’a été décelée.

Le meurtre privilégié pour LaToya

Les avocats du Dr Conrad Murray, à l'origine du report, devraient plaider la thèse du suicide. Le médecin a bien reconnu avoir administré le médicament mais à la demande du roi de la pop qui l'utilisait comme somnifère. La défense prétend pouvoir apporter la preuve que le chanteur se serait injecté une dose massive de cette substance profitant que son médecin était sorti de la pièce. Un des avocats du médecin affirme que ses dettes, estimées à 500 millions de dollars, l'auraient poussé au suicide.

LaToya, la soeur du chanteur connue pour ses exubérances, penche de son côté pour la thèse du meurtre. Mais dans un livre publié récemment sous le titre Starting over, la chanteuse explique que le docteur Murray "n'est qu'un bouc émissaire".

"C'est un peu trop facile de tout mettre sur son dos", a-t-elle confié. "L'enquête doit aller plus loin que l'étude du cas du docteur Murray", a estimé la Toya avant d’ajouter : "beaucoup de monde est impliqué dans cette mort. Mon frère m'en avait parlé". L'an dernier, elle avait assuré que deux millions de dollars en liquide et des bijoux ont été volés alors que son frère était en train de mourir.