La mort d'un jeune Noir américain ravive le spectre de Ferguson

  • A
  • A
La mort d'un jeune Noir américain ravive le spectre de Ferguson
Un jeune Noir américain manifeste après le drame de Ferguson (illustration)@ Reuters
Partagez sur :

Dans une banlieue sud de Saint Louis, un officier a tiré à une quinzaine de reprises sur un jeune homme de 18 ans, dont la police affirme qu'il était armé.

L'INFO. "J'espère que ce n'est pas comme ce qui s'est passé pour Michael Brown", s'est immédiatement inquiété un voisin auprès du Saint Louis Today. Dans la banlieue de Saint Louis, au sud des Etats-Unis, un jeune garçon de 18 ans a été tué après une altercation avec un policier qui n'était pas en service, mercredi soir. Le drame s'est déroulé à quelques kilomètres de Ferguson, où la mort de Michael Brown, un Noir américain du même âge, a entraîné plusieurs jours d'émeutes au mois d'août.

Selon les premiers éléments donnés par la police et diffusés dans les médias américains, le policier, qui travaillait en parallèle pour une société privée de sécurité, est allé à la rencontre de quatre personnes aux alentours de 19h30, heure locale. Selon Alfred Adkins, chef adjoint de la police locale, ces dernières ont rapidement pris la fuite et l'officier s'est lancé à la poursuite de l'une d'entre elles, Vonderrick Myers, 18 ans. D'après la version des forces de l'ordre, le jeune Noir américain a alors surgi d'un buisson avant de s'en prendre à l'officier. Vonderrick Myers aurait alors sorti une arme et tiré. Le policier, âgé de 32 ans, aurait alors répondu au coup de feu et tué le jeune homme.

Des témoins de la scène, interrogés par des médias locaux, disent avoir entendu une quinzaine de tirs.



>> LIRE AUSSI - Être Noir aux Etats-Unis : l'inégalité en chiffres

Un pistolet ou un sandwich ? D'après la police, une arme à feu a été retrouvée sur les lieux du drame. Mais Teyonna Myers, une cousine du jeune homme, affirme qu'il "n'était pas armé". "Tout ce qu'il avait en main, c'était un sandwich et ils ont pensé que c'était un pistolet. C'est comme pour Michael Brown", réagit-elle. Jackie Williams, un oncle de Vonderrick, dit avoir parlé à de nombreux témoins de la scène et rapporte leur version : "Mon neveu sortait d'un magasin où il avait acheté un sandwich. La sécurité cherchait apparemment quelqu'un d'autre et ils l'ont tasé", déclare-t-il au Saint Louis Today. "Je ne sais pas ce qui s'est passé mais ça a dérapé et ils ont tiré sur lui à 16 reprises. C'est un meurtre pur et simple". La mère de Vonderrick Myers a dû être évacuée par une ambulance après avoir fait un malaise, selon un journaliste sur place.

Dans la soirée, des habitants sont descendus dans les rues. Des vidéos publiées par des médias locaux montrent quelques altercations avec la police.