La maison du chef du Hamas à Gaza pilonnée

  • A
  • A
La maison du chef du Hamas à Gaza pilonnée
Le conflit entre Israël et le Hamas a connu un regain de tension.@ REUTERS
Partagez sur :

FRAPPES - Des bombardements israéliens ont atteint la maison vide d'Ismaël Haniyeh, le dirigeant du Hamas.

L'espoir d'une trêve semble plus lointain que jamais. Le conflit entre Israël et le Hamas a connu un regain inquiétant mardi, avec des bombardements nocturnes incessants sur la bande de Gaza.

La maison d'Haniyeh bombardée. La maison d'Ismaïl Haniyeh, le dirigeant du Hamas à Gaza, a été bombardée par l'aviation israélienne. D'après son fils, Ismaïl Haniyeh se trouve actuellement dans le camp de réfugié de Chati, au nord-ouest de Gaza.

>> REPORTAGE - Fuir Gaza, mais pour aller où ?

26 morts depuis minuit. Autre cible : les locaux de la télévision et de la radio du Hamas, dont les émissions ont été perturbées. Mardi matin, les bombardements se poursuivent. Depuis minuit, ils ont fait 26 morts, dont au moins neuf femmes et quatre enfants, tués dans des frappes à Rafah, dans le sud de Gaza, et des tirs d'artillerie israélien sur le camp de réfugiés de Bureij. Au total, depuis le début de l'opération israélienne le 8 juillet, 1.113 Palestiniens ont été tués.

Cinq soldats israéliens tués. Côté israélien, cinq soldats ont été tués lundi, pendant des combats avec un commando de Palestiniens qui tentait de s'infiltrer en Israël via un tunnel à Nahal Oz, non loin de la frontière. Plus tôt, quatre soldats avaient été tués par des tirs de mortiers palestiniens sur le sud d'Israël. Un autre soldat est mort au combat lundi dans le sud de la bande de Gaza. Depuis le début de l'offensive, trois civils et 53 soldats israéliens ont été tués.

>> LIRE AUSSI - Gaza : la guerre souterraine du Hamas